Publicité
Marchés français ouverture 1 h 36 min
  • Dow Jones

    38 712,21
    -35,21 (-0,09 %)
     
  • Nasdaq

    17 608,44
    +264,89 (+1,53 %)
     
  • Nikkei 225

    38 821,25
    -55,46 (-0,14 %)
     
  • EUR/USD

    1,0804
    -0,0011 (-0,10 %)
     
  • HANG SENG

    18 007,31
    +69,47 (+0,39 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 536,11
    +77,90 (+0,12 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 433,21
    +38,16 (+2,74 %)
     
  • S&P 500

    5 421,03
    +45,71 (+0,85 %)
     

Un syndicat déplore qu’un millier de postes d’enseignants ne soient pas pourvus dans le primaire

©Arthur Krijgsman/Pexels

Ce manque concerne trois académies. Celles de Créteil, de Versailles et de Guyane. En effet, les résultats d’admissibilité aux concours démontrent un manque de 966 professeurs dans les écoles primaires.

La rentrée se fera sans eux. Dans les académies de Créteil, de Versailles et de Guyane, près d’un millier de postes d’enseignants ne seront pas pourvus. C’est le constat que déplore le syndicat enseignant Snuipp-FSU ce samedi 13 mai, au lendemain de la publication des résultats d’admissibilité aux concours.

L’AFP a en effet pu consulter les chiffres compilés par le premier syndicat du primaire. Ceux-ci montrent que 966 postes d’enseignants ne seront pas pourvus à la fin du processus de sélection du CRPE (concours qui prépare les futurs professeurs des écoles) dans ces trois académies.

« Le ratio d’admissibles par rapport au nombre de postes à pourvoir est très faible (1,42 en moyenne, ndlr) ce qui signifie qu’il n’y aura pas assez de monde sur les listes complémentaires dans plusieurs académies », explique Guislaine David, la secrétaire générale du Snuipp-FSU, interrogée par l’AFP.

« Il y aura des problèmes à la rentrée. »

Dans certaines académies, le nombre d’admissibles est inférieur au nombre de postes à pourvoir. « On sait déjà qu’il y aura des problèmes à la rentrée », déplore-t-elle. Malgré les sollicitations de l’AFP, le ministère de l’Éducation n’a pas répondu à ses questions ce samedi.

PUBLICITÉ

À l’académie de Créteil, seuls 737 candidats sont admissibles, pour 1 166 postes à pourvoir. La crise n’est pas nouvelle. À la rentrée 2023, il manquait de nombreux enseignants au sein de...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi