La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 600,66
    +54,17 (+0,83 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 126,70
    +30,63 (+0,75 %)
     
  • Dow Jones

    34 479,60
    +13,36 (+0,04 %)
     
  • EUR/USD

    1,2107
    -0,0071 (-0,58 %)
     
  • Gold future

    1 879,50
    -16,90 (-0,89 %)
     
  • BTC-EUR

    29 466,40
    -1 355,78 (-4,40 %)
     
  • CMC Crypto 200

    924,19
    -17,62 (-1,87 %)
     
  • Pétrole WTI

    70,78
    +0,49 (+0,70 %)
     
  • DAX

    15 693,27
    +122,05 (+0,78 %)
     
  • FTSE 100

    7 134,06
    +45,88 (+0,65 %)
     
  • Nasdaq

    14 069,42
    +49,09 (+0,35 %)
     
  • S&P 500

    4 247,44
    +8,26 (+0,19 %)
     
  • Nikkei 225

    28 948,73
    -9,83 (-0,03 %)
     
  • HANG SENG

    28 842,13
    +103,25 (+0,36 %)
     
  • GBP/USD

    1,4117
    -0,0060 (-0,42 %)
     

Swatch dit ne pas être intéressé par les marques horlogères de Kering

·1 min de lecture
SWATCH DIT NE PAS ÊTRE INTÉRESSÉ PAR LES MARQUES HORLOGÈRES DE KERING

(Reuters) - Swatch Group a dit mardi ne pas être intéressé par un rachat des marques horlogères du groupe de luxe français Kering en réponse à de récentes spéculations de marché.

Prié de dire si le groupe suisse serait intéressé par une telle acquisition, son directeur général Nick Hayek a répondu par la négative. Il n'a toutefois pas exclu d'éventuelles acquisitions par Swatch, d'une manière générale, "si une opportunité se présentait".

Nick Hayek a souligné par ailleurs que l'horloger suisse, propriétaire des marques Bréguet, Oméga ou encore Longines, avait connu une "croissance fantastique" aux Etats-Unis, avec des ventes en hausse de 38% en avril comparée à la même période il y a deux ans, avant la pandémie de COVID-19. Il a ajouté que les ventes étaient également solides en Chine.

Le patron de Swatch a en revanche noté que la situation en Europe demeurait difficile en raison des mesures de confinement, notamment en France et en Allemagne, pour lutter contre l'épidémie due au nouveau coronavirus. En Grande-Bretagne, a-t-il dit, la situation s'est améliorée depuis la réouverture des magasins à la mi-avril.

Swatch a dit s'attendre pour l'ensemble du groupe à un second semestre fiscal "nettement au dessus du niveau de 2019".

(version française Claude Chendjou, édité par Jean-Stéphane Brosse)