La bourse ferme dans 4 h 45 min
  • CAC 40

    6 678,58
    -18,38 (-0,27 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 948,42
    -8,11 (-0,20 %)
     
  • Dow Jones

    33 947,10
    -482,78 (-1,40 %)
     
  • EUR/USD

    1,0514
    +0,0017 (+0,16 %)
     
  • Gold future

    1 789,00
    +7,70 (+0,43 %)
     
  • BTC-EUR

    16 158,31
    -421,83 (-2,54 %)
     
  • CMC Crypto 200

    400,65
    -10,56 (-2,57 %)
     
  • Pétrole WTI

    75,97
    -0,96 (-1,25 %)
     
  • DAX

    14 408,00
    -39,61 (-0,27 %)
     
  • FTSE 100

    7 545,46
    -22,08 (-0,29 %)
     
  • Nasdaq

    11 239,94
    -221,56 (-1,93 %)
     
  • S&P 500

    3 998,84
    -72,86 (-1,79 %)
     
  • Nikkei 225

    27 885,87
    +65,47 (+0,24 %)
     
  • HANG SENG

    19 441,18
    -77,11 (-0,40 %)
     
  • GBP/USD

    1,2206
    +0,0012 (+0,10 %)
     

Suzuki S-Cross Hybrid: Entre le Renault Captur et l'Arkana E-Tech

ESSAI AUTO DU WEEK-END - Ce S-Cross profondément restylé reçoit une mécanique pleinement hybride. Concurrent du Renault Captur ou de l'Arkana, ce SUV nippon très compact est sympathique, simple, passe-partout avec ses quatre roues motrices. Mais la boîte à simple embrayage est peu agréable en ville. Et les prix grimpent!

Suzuki est un constructeur discret. En France, il vise 20.000 ventes totales à peine cette année. Mais, le spécialiste des petits véhicules simples et rustiques est persévérant. Avec une gamme originale de petits 4x4 que l’on ne retrouve pas sous d’autres marques. Comme le micro-Ignis ou le mini-baroudeur Jimny capable de grimper partout. Présente depuis 1985 en Europe, la firme familiale japonaise y avait démarré avec l’archi-rustique Samurai, alors assemblé par la société espagnole Santana. Que de chemin depuis!

Suzuki S-Cross 1.4 BoosterJet Style - 29 Crédit : Challenges - N. Meunier
Suzuki S-Cross 1.4 BoosterJet Style - 29 Crédit : Challenges - N. Meunier

Un très habile restylage qui le rend plus huppé

Né en 2016, l’actuel Suzuki S-Cross est en effet autrement plus sophistiqué que sa très rustique devancière. Mais ce modèle, qui occupe le haut de la gamme Suzuki - si l’on excepte les modèles Toyota simplement rebaptisés – souffre d’un sérieux handicap congénital. Partageant tout avec le Vitara, plus carré, plus personnel et moins cher, ce S-Cross ne parvient pas à damer le pion de son frangin, que la belle gueule de petit tout-terrain rend nettement plus populaire. Il fallait donc à ce S-Cross un rafraîchissement stylistique capable de lui donner une vraie personnalité et de justifier son prix de vente plus élevé. C’est désormais chose faite. L’avant et l’arrière de ce SUV à la limite de la catégorie des "petits" et des "compacts" ont été profondément revus et donnent l’illusion d’une vraie nouveauté. L’engin perd ses lignes mollassonnes et mièvres. Il devient plus musculeux et semble plus huppé que le Vitara. Sans pour autant devenir prétentieux ou inutilement agressif. Ce profond restylage apparaît donc réussi. Bravo d’avoir ainsi transfiguré à peu de frais ce véhicule âgé de six ans, un âge canonique dans l’automobile.

Les dimensions ne changent pas. L’empattement demeure allongé de dix centimètres par rapport au Vitara et la longueur totale de 12 centimètres, ce qui permet d’améliorer la place aux passagers arrière et un peu le coffre. Mais la carrosserie demeure fort compacte. Tant mieux pour la log[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi