La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 612,76
    -21,01 (-0,32 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 089,30
    -27,47 (-0,67 %)
     
  • Dow Jones

    34 935,20
    -149,33 (-0,43 %)
     
  • EUR/USD

    1,1871
    -0,0025 (-0,21 %)
     
  • Gold future

    1 817,20
    -18,60 (-1,01 %)
     
  • BTC-EUR

    33 299,44
    -430,48 (-1,28 %)
     
  • CMC Crypto 200

    935,35
    -14,55 (-1,53 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,85
    +0,23 (+0,31 %)
     
  • DAX

    15 544,39
    -96,08 (-0,61 %)
     
  • FTSE 100

    7 032,30
    -46,12 (-0,65 %)
     
  • Nasdaq

    14 668,31
    -109,95 (-0,74 %)
     
  • S&P 500

    4 395,02
    -24,13 (-0,55 %)
     
  • Nikkei 225

    27 283,59
    -498,83 (-1,80 %)
     
  • HANG SENG

    25 961,03
    -354,29 (-1,35 %)
     
  • GBP/USD

    1,3896
    -0,0062 (-0,44 %)
     

Suzanne Lindon fait aussi son cinéma sur Instagram

·1 min de lecture

La jeune réalisatrice de "Seize printemps" se dévoile avec humour et tendresse sur Insta. 

Fille unique de l’acteur Vincent Lindon et de l’actrice Sandrine Kiberlain, elle a hérité la fibre artistique de ses parents. Réalisatrice et actrice, ses plus belles mises en scène sont sur les réseaux. Un humour pince-sans-rire et un penchant pour l’absurde, Suzanne ne manque jamais de divertir la galerie.

Lire aussi:"Seize printemps" de Suzanne Lindon

Si Suzanne est née dans la famille idéale pour une carrière dans le cinéma, sur le plateau de «Quotidien » elle affirmait son désir d’affranchissement de l’étiquette « fille de ». « J’ai voulu les tenir le plus à distance possible de tout ça parce que être “fille de” ça va rentrer dans la tête de tout le monde. » Elle précise : « Ils m’ont beaucoup aimée, regardée, écoutée et donné confiance en moi. » Elle a réalisé et joué dans son premier film à 18 ans mais pas avant d’avoir obtenu son bac L, avec mention très bien s’il vous plaît.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

« Seize printemps » raconte l’histoire d’une jeune femme prénommée… Suzanne qui s’ennuie avec les jeunes de son âge et s’éprend d’un homme plus âgé. Avec sa silhouette androgyne, son air mi-boudeur, mi-farceur et sa célébrité naissante, c’est sans trop de surprises qu’elle a été choisie par Hedi Slimane pour devenir l’égérie de la maison Celine. Côté cinéma, les propositions affluent désormais de toutes parts. Suzanne Lindon n’a pas fini d’exploser.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles