Marchés français ouverture 8 h 46 min
  • Dow Jones

    34 077,63
    -123,04 (-0,36 %)
     
  • Nasdaq

    13 914,77
    -137,58 (-0,98 %)
     
  • Nikkei 225

    29 685,37
    +2,00 (+0,01 %)
     
  • EUR/USD

    1,2039
    +0,0059 (+0,49 %)
     
  • HANG SENG

    29 106,15
    +136,44 (+0,47 %)
     
  • BTC-EUR

    46 538,16
    -427,31 (-0,91 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 273,66
    -25,30 (-1,95 %)
     
  • S&P 500

    4 163,26
    -22,21 (-0,53 %)
     

Ces SUV qui agacent les écolos mais séduisent tellement les Français

·2 min de lecture

Pour la première fois, les SUV ont franchi la barre des 40% du marché auto tricolore (41% sur les trois premiers mois de l’année), contre 25% en 2015, moins de 10% en 2010. Un énorme succès, même s'ils sont vilipendés par les anti-voitures.

La progression des SUV est "incompatible" avec le respect des engagements français de réduction des émissions de gaz à effet de serre et le gouvernement doit prendre des mesures, notamment fiscales, pour réorienter le marché, estimait en octobre dernier l'ONG WWF. En septembre 2019, Greenpeace avait carrément mené une action contre un cargo transportant des SUV dans le port allemand de Bremerhaven. Mais, quelles que soient les menaces, les automobilistes les adorent. Pour la première fois, lesdits SUV ont franchi la barre des 40% du marché auto tricolore (41% sur les trois premiers mois de l’année), contre 39% sur la même époque de 2020, 25% en 2015, moins de 10% en 2010. Ils se rapprochent des berlines, qui comptent encore pour 50% dans les immatriculations de voitures neuves. Le Peugeot 2008 est même la troisième voiture particulière neuve la plus vendue en France (sur trois mois 2021), le Renault Captur la sixième ! Dans les vingt voitures les plus populaires dans l’Hexagone, on trouve neuf SUV.

Mais pourquoi les SUV ? Car ils ont l’avantage d’une position de conduite haute, très appréciée notamment selon les études par la clientèle féminine mais aussi les automobilistes âgés car l’accès à bord et la sortie en sont facilités. Ces SUV disposent par ailleurs d’une fonctionnalité proche des anciens monospaces, avec de fortes aptitudes familiales, sous des lignes moins utilitaires. Ca, c’est pour la rationalité. Mais, s’ils cartonnent ces SUV, c’est surtout à cause de leur apparence. Les carrosseries plus ou moins grimées en baroudeuses avec de gros pare-chocs factices et des protections en plastique flattent l’ego des propriétaires.

Plus de CO2, mais pas autant que redouté

Paradoxe: plus les automobilistes sont urbanisés, plus ils veulent jouer les pseudo-campagnards, avec en toile de fond l’image mythique d’une Jeep ou d’un Land Rover, synonymes de rusticité et de grands espaces ! Mais les nouveaux SUV n’ont pourtant rien à voir, leurs aptitudes non plus. Beaucoup[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi