La bourse est fermée
  • Dow Jones

    29 774,25
    +639,26 (+2,19 %)
     
  • Nasdaq

    11 084,13
    +254,63 (+2,35 %)
     
  • Nikkei 225

    26 173,98
    -397,89 (-1,50 %)
     
  • EUR/USD

    0,9730
    +0,0133 (+1,38 %)
     
  • HANG SENG

    17 250,88
    -609,43 (-3,41 %)
     
  • BTC-EUR

    20 060,67
    +356,13 (+1,81 %)
     
  • CMC Crypto 200

    444,65
    +15,87 (+3,70 %)
     
  • S&P 500

    3 731,55
    +84,26 (+2,31 %)
     

Susie, l’ambitieux projet de module habité d’ArianeGroup

Lors du Congrès international d’astronautique (IAC) de Paris, l’industriel a présenté un concept de nouvel étage supérieur réutilisable et multimissions, qui pourra, entre autres, servir de module de transport pour cinq astronautes. Elle permettrait à l’Europe de disposer d’un accès autonome à l’espace pour ses astronautes.

Des astronautes européens envoyés dans l’espace depuis le Centre spatial guyanais de Kourou à l’horizon 2030? Le scénario est désormais clairement sur la table. Lors de la première journée du Congrès international d’astronautique (IAC), qui se tient à Paris du 18 au 22 septembre, , a dévoilé un , capable d’emporter cinq astronautes. Long de 12 mètres et large de 5, pour un poids de 25 tonnes, cet étage est conçu pour pouvoir être embarqué sur Ariane 64, la version lourde d’Ariane 6, dont il remplacerait la coiffe actuelle. Cet étage totalement réutilisable pourra également être utilisé, sans modification majeure, sur les successeurs du lanceur européen, assure le groupe franco-allemand.

Une Ariane 6 équipée du futur étage supérieur Susie Crédit : ArianeGroup
Une Ariane 6 équipée du futur étage supérieur Susie (photo ArianeGroup)

ArianeGroup a pensé son module comme un étage polyvalent. Avec un volume intérieur de 40m3, il peut, comme les capsules Dragon de SpaceX, le Cygnus de Northrop Grumman ou l’ex-ATV d’Airbus, servir de vaisseau cargo 100% automatique pour ravitailler la Station spatiale internationale (ISS) et ses successeurs. Mais Susie ira bien au-delà. L’étage supérieur pourra également mener des missions dites de "services en orbite" ("in orbit servicing"): remorquage, inspection ou ravitaillement de satellites ; retrait de débris, l’engin pouvant ramener sur terre une charge utile de 7 tonnes ; désorbitation de satellites en fin de vie.

L\'étage supérieur Susie affiche un volume de 40m3 de charge utile Crédit : ArianeGroup
L'étage supérieur Susie affiche un volume de 40m3 de charge utile (photo ArianeGroup)

L'étage Susie pourra aussi être utilisé pour la fabrication de grandes infrastructures en orbite, comme des stations spatiales, en conditions de microgravité. "C’est un projet qui repose sur l’ensemble des savoir-faire existants chez ArianeGroup et au sein de l’industrie européenne, explique Morena Bernardini, directrice de la stratégie et de l’innovation chez ArianeGroup. Il est cohérent avec les développements technologiques en cours ou à venir, en matière de transport spatial et de réutilisation."

Conf[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi