La bourse est fermée

La surprenante baisse des bénéficiaires de la nouvelle CMU complémentaire

C’est une des réformes phares portées par l’ancienne ministre de la Santé, Agnès Buzyn. Elle tarde pourtant à porter ses fruits. Nouvelle aide simplifiée pour les ménages les plus modestes, la complémentaire santé solidaire (CSS) a vu le jour au 1er novembre 2019. Elle est issue de la fusion de la couverture maladie universelle complémentaire - CMU-C, qui permettait de bénéficier d’une complémentaire santé publique gratuite - et de l’aide à la complémentaire santé - ACS, qui finançait partiellement l’acquisition d’une complémentaire. Un des objectifs annoncés de la réforme est de rendre cette aide plus massive, c'est-à-dire augmenter le nombre de bénéficiaires, pour atteindre 10 millions d’assurés.

Problème : au regard de la lettre publiée début juin par le Fonds de la Complémentaire santé solidaire, il semble que la trajectoire prise ne soit pas la bonne. Entre le 1er novembre 2019 et fin février 2020, le nombre de bénéficiaires de la CSS accuse une baisse générale. Il s’établit à 6,93 millions, soit une diminution de 3,7 % (soit 267.000 bénéficiaires) sur quatre mois.

Première raison : les anciens bénéficiaires de la CMU-C, censés avoir basculé sans aucune cotisation vers la nouvelle complémentaire santé, ne sont pas tous au rendez-vous. En 4 mois, à fin février, 150.000 personnes ne bénéficient plus de cette aide sociale gratuite, l'effectif global étant passé de 5,9 à 5,76 millions. Contacté par Capital, le ministère de la Santé n'a pas apporté d'explication à cette chute.

D’autre part, les anciens bénéficiaires de l’ACS, qui profitent aujourd’hui de la nouvelle Complémentaire santé solidaire en échange d’une cotisation, a lourdement chuté, passant de 1,3 à 820.000 bénéficiaires. Une donnée logique, étant donné que les contrats d’ACS arrivent progressivement à échéance depuis novembre, jusqu’à s’éteindre à la fin de l’année 2020. Cependant, le nombre de personnes bénéficiant de la nouvelle complémentaire santé solidaire (contre cotisations) n’a lui pas augmenté selon

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Immobilier locatif : voici les meilleures villes où investir dans le neuf sur le littoral
Tabac, gaz, frontières, loyer… Tout ce qui change au 1er juillet
Les députés volent au secours de la presse
Ineos présente son nouveau 4x4 Grenadier : le remplaçant du Land Rover Defender
Les Français restent des fous du volant