La bourse est fermée

Un surplus budgétaire réalisé sur le dos des travailleurs du N.-B. et d’Ottawa

Le 10 mars, le Parti conservateur-Peoples’ Alliance du Nouveau-Brunswick a présenté un budget à saveur électorale.

« Le premier ministre Higgs a fait son ‘surplus’ en trompant les travailleurs et en redistribuant l'argent des transferts fédéraux », a déclaré Brien Watson, président du SCFP NB.

En décembre 2019, Ottawa avait annoncé une aide fédérale de plus de 219 millions de dollars de plus que l’année précédente pour soutenir le Nouveau-Brunswick. « Le transfert fédéral existe pour 2 raisons principales : Premièrement, pour s'assurer que les provinces continuent à fournir et à améliorer les services publics essentiels que chaque Canadien mérite et deuxièmement, pour améliorer la capacité fiscale des provinces - c'est-à-dire la croissance et notre capacité à générer des recettes fiscales. Le budget de Higgs n'atteint pas ces deux objectifs », dit-il. Le SCFP NB note qu’Ernie Steeves, ministre des finances, n'a pas prêté attention aux négociations dans le secteur public.

« Les Conservateurs saupoudrent l'argent dans le remboursement de la dette plutôt que dans les initiatives de croissance. Ils le saupoudrent dans des programmes sans même savoir comment les doter en personnel et les rémunérer », a déclaré M. Watson.

« Ce budget ne s'attaque pas à la crise du recrutement et de rétention dans le secteur public. Par exemple, même les travailleurs des foyers de soins n'ont pas été mentionnés une seule fois dans le discours du budget », remarque M. Watson.

Higgs a en quelque sorte, gaspiller les fonds alloués l'année dernière à la négociation collective. Pourtant, depuis son arrivée au pouvoir, il n'a conclu aucune convention collective avec les 26 groupes syndiqués du secteur public. « Les avocats et les consultants ont-ils reçu ce qui est dû aux 46 000 travailleurs du secteur public ? » se demande Watson.

ml/COPE491

Consultez la version source sur businesswire.com : https://www.businesswire.com/news/home/20200311005542/fr/

Contacts

Simon Ouellette
Représentant syndical aux communications du SCFP
506-229-6038