Marchés français ouverture 3 h 56 min
  • Dow Jones

    34 077,63
    -123,04 (-0,36 %)
     
  • Nasdaq

    13 914,77
    -137,58 (-0,98 %)
     
  • Nikkei 225

    29 150,71
    -534,66 (-1,80 %)
     
  • EUR/USD

    1,2060
    +0,0019 (+0,16 %)
     
  • HANG SENG

    29 047,88
    -58,27 (-0,20 %)
     
  • BTC-EUR

    45 127,65
    -2 486,47 (-5,22 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 241,47
    -57,48 (-4,43 %)
     
  • S&P 500

    4 163,26
    -22,21 (-0,53 %)
     

Suppressions d’emplois chez SFR (Altice) : les syndicats crient au “scandale”

·1 min de lecture

Les trois syndicats représentatifs de SFR, Unsa, CFDT et CFTC tirent à boulets rouges sur le plan social annoncé dernièrement par SFR (groupe Altice). Ce troisième plan social depuis 2012, prévoit 400 départs dans les boutiques et 1.300 dans les autres fonctions de l'entreprise sur la base du volontariat. Ils seront combinés à un "grand plan de recrutement de 1.000 jeunes diplômés sur quatre ans", ainsi qu'à un renforcement de la politique d'apprentissage et de formation de l'entreprise, selon SFR.

Il répond, selon la direction, à la baisse de fréquentation dans les boutiques - elle a chuté de 30% en raison notamment de la crise sanitaire - et à la "progression continue" des achats en ligne. Il s'agit de "supprimer 1.700 postes sur le périmètre Télécom sur la base d'une construction artificielle et inacceptable de +nouvelles+ orientations stratégiques", dénoncent les syndicats dans un "manifeste" commun, à l'issue d'une première réunion de négociation avec la direction. S'ils se disent "prêts" à "discuter d'une nouvelle définition de la stratégie, de la mise en place de véritables mobilités professionnelles, ils refuseront d'être l'instrument d'un scandale social, économique et financier".

A lire aussi : Mobile ou box : SFR concentre près de la moitié des plaintes des utilisateurs

Les syndicats demandent un "accord de méthode" et jugent "inacceptable" une négociation qui "vise à la réduction de près de 20% des effectifs du pôle Télécom alors que les excellents résultats de la (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le roi du casino Partouche plombé par les fermetures, l’ex-compagnie d’assurance assignée
Malgré les déboires de Boeing, son patron a perçu une rémunération de 21 millions de dollars
Des bornes électriques bientôt dans tous les hypermarchés Carrefour
Comment profiter du phénomène des NFT ? Au sommaire de la newsletter 21 Millions
Alstom : grève à l’ex-site Bombardier de Crespin, des salariés bloquent les camions