Marchés français ouverture 5 h 56 min
  • Dow Jones

    33 876,97
    +586,89 (+1,76 %)
     
  • Nasdaq

    14 141,48
    +111,10 (+0,79 %)
     
  • Nikkei 225

    28 642,74
    +631,81 (+2,26 %)
     
  • EUR/USD

    1,1910
    -0,0014 (-0,12 %)
     
  • HANG SENG

    28 489,00
    -312,27 (-1,08 %)
     
  • BTC-EUR

    26 993,96
    -3 118,59 (-10,36 %)
     
  • CMC Crypto 200

    771,59
    -78,75 (-9,26 %)
     
  • S&P 500

    4 224,79
    +58,34 (+1,40 %)
     

Suppression des taxes funéraires : autopsie d’une mesure qui pourrait faire grimper le prix des concessions

·1 min de lecture

Lors du projet de loi de finances pour 2021, les députés de la majorité ont voté la suppression des taxes funéraires. Ils ont ainsi privé de recettes quelques centaines de petites communes rurales - environ 700 - qui levaient ces taxes (souvent comprises entre 30 et 100 euros) pour entretenir leur cimetière. Jusqu’alors, les taxes funéraires étaient votées en conseil municipal et appliquées aux convois, aux inhumations et aux crémations. En 2019, elles avaient rapporté “6,1 millions d’euros à l’échelle nationale”, selon une réponse du gouvernement adressée le 1er juin à une question de la députée LREM de Haute-Saône, Barbara Bessot Ballot.

Investis par la mission de faire disparaître des petites taxes à faible rendement, les parlementaires, sous l’impulsion du rapporteur général du Budget Laurent Saint-Martin, sont sans doute allés un peu vite en besogne cet automne. Car sur le terrain, les conséquences ont été immédiates. “Pour le syndicat intercommunal de Valenton (94), la perte sèche est de 100.000 euros par an, témoigne Didier Terragno, président du cabinet Ad'Vitam qui conseille depuis plus de 30 ans les collectivités dans la gestion de leur cimetière. Malheureusement, cette perte a remis en cause deux emplois à temps plein. Et le syndicat intercommunal est aussi perdant à hauteur de 54.000 euros sur les recettes du crématorium.”

Ces pertes, l’État n’entend absolument pas les compenser. Ce qui agace au plus haut point, Philippe Laurent, maire (UDI) de Sceaux (92) et secrétaire (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Bouygues Telecom : profitez d'une box fibre ou ADSL à moins de 10 euros !
Assurance santé : ce contrat qui promet de réduire vos primes en vous regroupant vaut-il le coup ?
Une société de maintenance d’équipement est-elle toujours fautive en cas d’accident ?
Le "Monsieur Cuisine Connect" de Lidl au cœur d’une arnaque sur Facebook
Afer : ce qui pourrait changer pour les épargnants… ou pas

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles