La bourse ferme dans 6 h 30 min
  • CAC 40

    6 694,17
    -2,79 (-0,04 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 955,41
    -1,12 (-0,03 %)
     
  • Dow Jones

    33 947,10
    -482,78 (-1,40 %)
     
  • EUR/USD

    1,0495
    -0,0002 (-0,02 %)
     
  • Gold future

    1 784,10
    +2,80 (+0,16 %)
     
  • BTC-EUR

    16 199,85
    -420,07 (-2,53 %)
     
  • CMC Crypto 200

    401,11
    -10,10 (-2,46 %)
     
  • Pétrole WTI

    77,10
    +0,17 (+0,22 %)
     
  • DAX

    14 452,28
    +4,67 (+0,03 %)
     
  • FTSE 100

    7 559,13
    -8,41 (-0,11 %)
     
  • Nasdaq

    11 239,94
    -221,56 (-1,93 %)
     
  • S&P 500

    3 998,84
    -72,86 (-1,79 %)
     
  • Nikkei 225

    27 885,87
    +65,47 (+0,24 %)
     
  • HANG SENG

    19 441,18
    -77,11 (-0,40 %)
     
  • GBP/USD

    1,2178
    -0,0015 (-0,13 %)
     

Superprofits des pétroliers: Joe Biden siffle à son tour la fin de la récréation

DREW ANGERER / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / GETTY IMAGES VIA AFP

"Il est temps pour ces compagnies de cesser de tirer profit de la guerre et de prendre leurs responsabilités dans ce pays. Le peuple américain jugera qui est de leur côté et qui ne pense qu'à ses bénéfices", a averti Joe Biden lundi, n'hésitant pas à brandir la menace d'une taxe exceptionnelle le cas échéant.

Trop c'est trop, surtout à quelques jours d'élections de mi-mandat décisives. Joe Biden a appelé lundi 31 octobre les grands groupes pétroliers à "cesser de tirer profit de la guerre" en Ukraine, en investissant une partie de leurs superprofits aux Etats-Unis afin de faire baisser les prix à la pompe. Le président américain n'a pas hésité à les menacer à son tour d'une taxe exceptionnelle le cas échéant.

"Il est temps pour ces compagnies de cesser de tirer profit de la guerre et de prendre leurs responsabilités dans ce pays. Le peuple américain jugera qui est de leur côté et qui ne pense qu'à ses bénéfices", a déclaré le président américain depuis la Maison Blanche, jugeant "scandaleux" les résultats publiés au troisième trimestre par les entreprises du secteur.

"Leurs profits sont une manne de la guerre"

L'industrie pétrolière "n'a pas respecté son engagement d'investir en Amérique et de soutenir le peuple américain", a-t-il déclaré. Les entreprises font "des profits si élevés qu'il est difficile d'y croire". "Leurs profits sont une manne de la guerre", du conflit qui ravage l'Ukraine, et il est de leur responsabilité d'agir, a ajouté le président.

Lire aussiFace à l'inflation et à la grogne sociale, l'Europe s'attaque aux superprofits des géants de l'énergie

S'ils répercutaient ces bénéfices sur les consommateurs, les prix des carburants baisseraient d'environ 50 cents, estime Joe Biden. "S'ils ne le font pas, ils devront payer un impôt plus élevé sur leurs bénéfices excédentaires et faire face à d'autres restrictions", a-t-il ajouté. La Maison Blanche va travailler avec le Congrès pour examiner ces options et d'autres. "Il est temps pour ces entreprises de cesser de profiter de la guerre".

70 milliards de dollars de bénéfices au troisième trimestre

Les géants mondiaux de l'énergie, dont Exxon Mobil et Chevron, ont affiché une nouvelle fois d'énormes bénéfices trimestriels, profitant de la flambée des prix du pétrole et du gaz naturel, qui dopent leurs marges.

Joe[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi