La bourse ferme dans 5 h 57 min
  • CAC 40

    6 657,30
    -12,55 (-0,19 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 164,67
    -2,16 (-0,05 %)
     
  • Dow Jones

    35 457,31
    +198,70 (+0,56 %)
     
  • EUR/USD

    1,1628
    -0,0009 (-0,08 %)
     
  • Gold future

    1 778,80
    +8,30 (+0,47 %)
     
  • BTC-EUR

    55 067,75
    +1 233,70 (+2,29 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 483,01
    +19,65 (+1,34 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,41
    -0,55 (-0,66 %)
     
  • DAX

    15 533,94
    +18,11 (+0,12 %)
     
  • FTSE 100

    7 211,78
    -5,75 (-0,08 %)
     
  • Nasdaq

    15 129,09
    +107,28 (+0,71 %)
     
  • S&P 500

    4 519,63
    +33,17 (+0,74 %)
     
  • Nikkei 225

    29 255,55
    +40,03 (+0,14 %)
     
  • HANG SENG

    26 136,02
    +348,81 (+1,35 %)
     
  • GBP/USD

    1,3773
    -0,0021 (-0,15 %)
     

Supermarchés : les prix risquent de s’envoler à cause des industriels !

·1 min de lecture

Flambée des céréales, des emballages, de l'énergie, du transport... Alors que les industriels font face à un bond de leurs coûts, la tentation de les répercuter aux supermarchés et hypermarchés est grande. Des grandes surfaces qui pourraient relever leurs tarifs pour préserver leurs marges.

Gare à une inflation des prix en grande surface ! Les enseignes de supermarchés devraient acheter aux industriels les denrées alimentaires 5 à 10% plus cher pour couvrir les hausses de matières premières qu'ils encaissent et leurs besoins d'investissement, ont plaidé mercredi les entreprises coopératives, soit une marque sur trois en magasin. Flambée des céréales, des emballages, de l'énergie, du transport... "Je pense que nous n'avons jamais eu un contexte d'inflation aussi fort sur l'ensemble des coûts en entreprise", a souligné en conférence de presse Dominique Chargé, président de la Coopération agricole, qui représente 2.300 entreprises à statut coopératif. 

Dans le même temps, le secteur agroalimentaire français a des besoins d'investissement "colossaux", estimés à 9 milliards d'euros par an, pour produire de manière plus durable (bâtiments moins énergivores, réduction du plastique dans les emballages...). Mais "le niveau de marge aujourd'hui permet tout juste de faire les investissements de maintenance", affirme M. Chargé, faisant un "constat de déclin de notre industrie agroalimentaire". La faute à la "spirale déflationniste": depuis des années, la grande distribution parvient à payer toujours un peu moins cher les produits alimentaires auprès de ses fournisseurs. 

>> A lire aussi - L’inflation va-t-elle faire vaciller la Bourse ?

La Coopération agricole espère enrayer cette tendance à l'occasion des négociations annuelles, qui débutent en octobre. Elle veut vendre aux (...)

Cliquez ici pour voir la suite

VIDÉO - La hausse des prix de l’énergie inquiète l’Union européenne

Des produits ménagers zéro déchet, des paillettes biodégradables pour champagne... les start-up à suivre
Les millions d’Amixem, le youtubeur qui monte
Crazy Horse, Moulin Rouge, Paradis Latin... les cabarets parisiens grands gagnants des aides à la culture
Pétrole : la grosse amende infligée à un courtier américain pour n'avoir pas prévu que le pétrole puisse valoir moins que zéro dollar
Indemnisation des restaurateurs : Axa prolonge son offre de transaction amiable

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles