La bourse est fermée
  • CAC 40

    4 594,24
    +24,57 (+0,54 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    2 958,21
    -1,82 (-0,06 %)
     
  • Dow Jones

    26 501,60
    -157,51 (-0,59 %)
     
  • EUR/USD

    1,1641
    -0,0037 (-0,31 %)
     
  • Gold future

    1 878,80
    +10,80 (+0,58 %)
     
  • BTC-EUR

    11 833,36
    +21,47 (+0,18 %)
     
  • CMC Crypto 200

    265,42
    +1,78 (+0,68 %)
     
  • Pétrole WTI

    35,72
    -0,45 (-1,24 %)
     
  • DAX

    11 556,48
    -41,59 (-0,36 %)
     
  • FTSE 100

    5 577,27
    -4,48 (-0,08 %)
     
  • Nasdaq

    10 911,59
    -274,00 (-2,45 %)
     
  • S&P 500

    3 269,96
    -40,15 (-1,21 %)
     
  • Nikkei 225

    22 977,13
    -354,81 (-1,52 %)
     
  • HANG SENG

    24 107,42
    -479,18 (-1,95 %)
     
  • GBP/USD

    1,2953
    +0,0030 (+0,23 %)
     

Une « superbatterie » pour voiture électrique promet une recharge en 15 secondes !

Fabrice Auclert, Journaliste
·2 min de lecture

Découvert il y a une quinzaine d’années, le graphène est l’avenir de nos batteries, tant sur le plan écologique que sur celui des performances. Les ingénieurs de Skeleton Technologies en Estonie et ceux de l'Institut allemand de technologie de Karlsruhe ne diront pas le contraire puisqu’ils viennent de créer la « SuperBattery » qu’ils qualifient de révolutionnaire.

Il faut dire qu’ils annoncent un temps de charge de seulement 15 secondes pour cette batterie au graphène conçue pour les véhicules électriques ! Les propriétaires de Renault Zoé, Nissa Leaf et autres Telsa apprécieront puisque le temps de charge reste l’un des gros points faibles des voitures électriques. Même si de gros progrès ont été effectués, faire le plein d’essence ou de gasoil prend toujours cinq minutes contre plusieurs heures pour une voiture électrique.

Une technologie hybride

Concrètement, cette « SuperBattery » combine le meilleur du lithium-ion classique à des cellules ultracondensateurs en graphène. Ainsi, les batteries au lithium restent ce qui se fait de mieux pour stocker beaucoup d’énergie mais, en revanche, leur densité de puissance reste faible, et elles se déchargent et se rechargent lentement. À l’inverse, les supercondensateurs offrent une grande densité de puissance en stockant la charge de manière statique. Résultat : ce type de batterie se charge et se décharge beaucoup plus rapidement, et sans se dégrader après des centaines de milliers de cycles. Inconvénient : pour obtenir la même capacité qu’une batterie lithium-ion, ça prend beaucoup plus de place.

La solution est donc de créer un accumulateur hybride avec un mélange de lithium et de supercondensateurs. « Nous ne sommes pas sur une solution miracle ou une solution complète et autonome », prévient Taavi Madiberk, fondateur et directeur général de Skeleton, à nos confrères de Sifted. « Vous n'aurez pas de véhicules électriques longue distance fonctionnant uniquement sur notre technologie. Mais combiner une batterie...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura