Marchés français ouverture 8 h 50 min
  • Dow Jones

    33 999,04
    +18,72 (+0,06 %)
     
  • Nasdaq

    12 965,34
    +27,22 (+0,21 %)
     
  • Nikkei 225

    28 942,14
    -280,63 (-0,96 %)
     
  • EUR/USD

    1,0092
    -0,0088 (-0,87 %)
     
  • HANG SENG

    19 763,91
    -158,54 (-0,80 %)
     
  • BTC-EUR

    23 148,67
    -92,05 (-0,40 %)
     
  • CMC Crypto 200

    558,74
    +1,01 (+0,18 %)
     
  • S&P 500

    4 283,74
    +9,70 (+0,23 %)
     

Super Mario 64, mais avec un fantôme : cette relecture du jeu culte est loufoque

Another Princess Is In Our Castle est une relecture loufoque de Super Mario 64, dans laquelle le plombier de Nintendo embarque dans une aventure d’horreur.

Super Mario 64 est un jeu vidéo culte. Sorti en 1996, il n’est ni plus ni moins que la toute première aventure en 3D du célèbre plombier moustachu. Plusieurs décennies après, il continue de passionner les fans, qui rivalisent d’ingéniosité pour rendre hommage à ce maitre-étalon dans le genre 3D. C’est, par exemple, le cas de CM9_Animation, qui propose sa démo Another Princess Is In Our Castlea repéré Nintendo Life dans un article publié le 4 août 2022.

Another Princess Is In Our Castle livre un tout autre visage des épopées de Mario : le projet prend la forme d’un jeu d’horreur dans lequel le héros doit échapper au fantôme de Peach (décédée cinq ans auparavant). « C’est une expérience d’horreur inspirée de Super Mario 64 », indique CM9_Animation. Une démo jouable est disponible à cette adresse (nous l’avons essayée et elle fonctionne sur Windows). Le créateur espère en faire un jeu complet.

Super Mario 64 en jeu d’horreur à la première personne

CM9_Animation s’est visiblement inspiré des jeux d’horreur les plus réussis de ces dernières années, avec une vue à la première personne hyper immersive (Resident Evil 7: Biohazard,

[Lire la suite]

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles