La bourse ferme dans 1 h 53 min
  • CAC 40

    5 571,28
    -0,01 (-0,00 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 518,12
    +6,22 (+0,18 %)
     
  • Dow Jones

    29 872,50
    -173,77 (-0,58 %)
     
  • EUR/USD

    1,1899
    -0,0020 (-0,17 %)
     
  • Gold future

    1 811,40
    +5,90 (+0,33 %)
     
  • BTC-EUR

    14 237,50
    -850,07 (-5,63 %)
     
  • CMC Crypto 200

    331,21
    -39,31 (-10,61 %)
     
  • Pétrole WTI

    45,32
    -0,39 (-0,85 %)
     
  • DAX

    13 309,35
    +19,55 (+0,15 %)
     
  • FTSE 100

    6 373,04
    -18,05 (-0,28 %)
     
  • Nasdaq

    12 094,40
    +57,62 (+0,48 %)
     
  • S&P 500

    3 629,65
    -5,76 (-0,16 %)
     
  • Nikkei 225

    26 537,31
    +240,45 (+0,91 %)
     
  • HANG SENG

    26 819,45
    +149,70 (+0,56 %)
     
  • GBP/USD

    1,3331
    -0,0052 (-0,39 %)
     

La Super Ligue européenne, nouveau symbole des rivalités entre la FIFA et l'UEFA ?

Denis Menetrier
·1 min de lecture

La Fédération internationale de football association (FIFA) s’apprêterait-elle à porter un coup fatal à l’Union des associations européennes de football (UEFA) dans la rivalité qui oppose les deux instances les plus puissantes du football mondial ? C'est ce qui pourrait arriver en cas de concrétisation du projet de Super Ligue européenne, compétition fermée organisée par la FIFA. Une implication inédite de l’instance du football mondial dans le football européen qui viendrait directement concurrencer la Ligue des champions, compétition phare de l’UEFA.

En cas d’émergence d’une Super Ligue, la C1 serait en effet reléguée au second plan et deviendrait de facto une sorte de Ligue Europa. "L’UEFA a tout à perdre et la FIFA tout à gagner si elle parvenait à concrétiser ce projet", soutient Raffaele Poli, responsable de l’Observatoire du football du Centre international d’étude du sport (CIES). Dans les faits, la matérialisation du projet de Super Ligue viendrait une fois de plus cristalliser les tensions qui existent depuis plusieurs années entre la FIFA et l’UEFA.

"L’UEFA veut dicter sa loi, et la FIFA aussi. C’est un problème d’hégémonie, même si l’UEFA est une émanation de la FIFA. Dans la mesure où les deux institutions ont beaucoup d’argent...

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi