La bourse ferme dans 1 h 44 min
  • CAC 40

    6 365,27
    +76,94 (+1,22 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 997,79
    +45,34 (+1,15 %)
     
  • Dow Jones

    34 288,57
    +267,12 (+0,79 %)
     
  • EUR/USD

    1,2140
    +0,0056 (+0,46 %)
     
  • Gold future

    1 838,90
    +14,90 (+0,82 %)
     
  • BTC-EUR

    41 691,50
    -112,48 (-0,27 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 405,86
    +47,30 (+3,48 %)
     
  • Pétrole WTI

    64,70
    +0,88 (+1,38 %)
     
  • DAX

    15 347,15
    +147,47 (+0,97 %)
     
  • FTSE 100

    7 025,52
    +62,19 (+0,89 %)
     
  • Nasdaq

    13 249,97
    +124,98 (+0,95 %)
     
  • S&P 500

    4 148,80
    +36,30 (+0,88 %)
     
  • Nikkei 225

    28 084,47
    +636,46 (+2,32 %)
     
  • HANG SENG

    28 027,57
    +308,90 (+1,11 %)
     
  • GBP/USD

    1,4093
    +0,0041 (+0,29 %)
     

Super League: cette lucrative compétition très fermée qui ébranle le foot européen

·2 min de lecture

Douze grands clubs ont lancé lundi leur "Super League", une compétition privée, et fermée, vouée à supplanter la Ligue des champions. Une déclaration de guerre pour l'UEFA qui menace d'exclure équipes et joueurs.

Partie de poker menteur ou fin de partie pour la Ligue des champions? afin de disputer une compétition européenne entre eux, au détriment de la prestigieuse coupe d’Europe. Le Real Madrid, le FC Barcelone, Liverpool, Manchester United ou la Juventus de Turin font partie des clubs sécessionistes qui souhaitent se réunir dans cette compétition fermée.

La banque d’affaires JP Morgan doit financer l’opération avec la promesse de distribuer 3,5 milliards d’euros aux clubs fondateurs. Soit de 350 à 400 millions d'euros en fonction des cas. C'est près de 4 fois le montant que peut espérer le vainqueur de la Ligue des champions. Le coup est rude pour . Crime de lèse majesté, la trahison provient du patron de la "vieille dame" (Juventus de Turin), Andrea Agnelli, dont la famille détient le club turinois. Jusqu'à présent, Brutus-Andrea était membre du comité directeur de l'UEFA. L’Italien devient vice-président de l’entreprise créée pour la Super League, le président du Real Madrid Florentino Perez en est le président. L’Italien menaçait d’une compétition concurrente l’instance européenne depuis de nombreuses années, notamment via l’association ECA réunissant les grands clubs européens. Il a dû démissionner dimanche de celle-ci, alors que l'ECA s’est déclarée contre ce projet de Super League.

Sanction d'exclusion

"Je ne pense pas que cette Super League ait vocation à exister un jour, analyse Virgile Caillet, délégué général de l’Union Sport & Cycle. C’est simplement un bras de fer afin de peser sur la réforme de la Ligue des champions. Et pour que cela ait du sens, il faut que ce soit crédible et étayé." Le timing des fuites, le week-end avant une réunion cruciale de l’UEFA ce lundi, plaide pour la théorie du coup de pression. Ou pour éclipser la réforme entérinée aujourd'hui. L’instance européenne avait en effet élaboré une refonte de la Ligue des champions à compter de 2024 avec plus de rencontres, et plus de clubs qualifiés. Et donc plus de droits TV à la clé. Soit, à p[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi