La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 385,51
    +28,42 (+0,45 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 034,25
    +34,81 (+0,87 %)
     
  • Dow Jones

    34 777,76
    +229,26 (+0,66 %)
     
  • EUR/USD

    1,2161
    +0,0092 (+0,77 %)
     
  • Gold future

    1 832,00
    +0,70 (+0,04 %)
     
  • BTC-EUR

    47 493,18
    -1 460,29 (-2,98 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 480,07
    +44,29 (+3,08 %)
     
  • Pétrole WTI

    64,82
    -0,08 (-0,12 %)
     
  • DAX

    15 399,65
    +202,95 (+1,34 %)
     
  • FTSE 100

    7 129,71
    +53,54 (+0,76 %)
     
  • Nasdaq

    13 752,24
    +119,44 (+0,88 %)
     
  • S&P 500

    4 232,60
    +30,98 (+0,74 %)
     
  • Nikkei 225

    29 357,82
    +26,42 (+0,09 %)
     
  • HANG SENG

    28 610,65
    -26,85 (-0,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,3990
    +0,0098 (+0,70 %)
     

Super League : une célébrissime marque de bière trolle les 12 géants du foot européen

·1 min de lecture

"Don’t drink & start a league, Enjoy Heineken responsibly". La nouvelle campagne de pub de la marque de bière, dont le message peut se traduire par "Ne buvez pas en lançant une ligue, et profitez de votre bière Heineken", ne manque pas de piquant. La marque néerlandaise, sponsor historique de la Ligue des champions depuis 1994, a décidé de surfer avec humour sur le fiasco autour de la création d’une Super League par les grands clubs du Vieux continent.

Le projet, créant une compétition privée entre les géants du foot européen, devait être lancé en 2022. Il venait directement concurrencer la célèbre UEFA Champions League, chère au cœur de Heineken, détaille Le Figaro. Pour marquer sa désapprobation et rappeler son soutien à la compétition qu’elle sponsorisera jusqu’en 2024, au moins, la célébrissime marque de bière a donc posté ce message, détournement amusant du célèbre “Don’t drink & drive” sur ses réseaux sociaux. Et le buzz a été immédiat : le post a été aimé plus de 42.000 fois en deux jours.

Il faut dire que l’annonce des douze clubs européens, parmi les plus prestigieux au monde, dimanche 18 avril, avait provoqué la colère de nombreux supporters européens. En effet, le projet du Real Madrid, de la Juventus Turin ou encore du FC Barcelone, inspiré du modèle de la NBA aux États-Unis, excluait, de fait, les petits clubs des différents championnats. Face à la bronca suscitée par l’annonce, la Super League a donc été rapidement enterrée.

>> A lire aussi - Neutralisation de l’impôt, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

“La Bourse est devenue un Casino Royale, le CAC 40 risque de rechuter à 5.000 points !”
Les riches Indiens fuient leur pays, le prix des billets d’avion explose
Air Liquide bien positionné dans l’hydrogène : le conseil Bourse du jour
Vaccin AstraZeneca : 5 nouveaux cas de caillots sanguins en France
Comment Leroy Merlin bichonne ses 22 millions de clients