La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 073,35
    +190,02 (+3,23 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 533,17
    +96,88 (+2,82 %)
     
  • Dow Jones

    31 500,68
    +823,32 (+2,68 %)
     
  • EUR/USD

    1,0559
    +0,0034 (+0,33 %)
     
  • Gold future

    1 828,10
    -1,70 (-0,09 %)
     
  • BTC-EUR

    20 589,10
    +216,04 (+1,06 %)
     
  • CMC Crypto 200

    462,12
    +8,22 (+1,81 %)
     
  • Pétrole WTI

    107,06
    +2,79 (+2,68 %)
     
  • DAX

    13 118,13
    +205,54 (+1,59 %)
     
  • FTSE 100

    7 208,81
    +188,36 (+2,68 %)
     
  • Nasdaq

    11 607,62
    +375,43 (+3,34 %)
     
  • S&P 500

    3 911,74
    +116,01 (+3,06 %)
     
  • Nikkei 225

    26 491,97
    +320,72 (+1,23 %)
     
  • HANG SENG

    21 719,06
    +445,19 (+2,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,2270
    +0,0009 (+0,07 %)
     

La super-fusée de la Nasa passe tant bien que mal un test crucial

SLS
SLS

La Nasa a bouclé un essai décisif pour sa super-fusée, le Space Launch System (SLS). Mais le test a révélé encore des soucis.

Ce n’est pas exactement le scénario auquel s’attendait l’agence spatiale américaine (Nasa). Mais le test décisif pour la suite du Space Launch System (SLS), la nouvelle super-fusée de l’Amérique, a pu être bouclé le 20 juin dans les grandes lignes. Même si des soucis ont encore été relevés pendant la manœuvre et qu’il n’a pas été possible d’atteindre le décompte souhaité.

L’exercice organisé par la Nasa ces derniers jours consistait à procéder à une « répétition générale humide » (« wet dress rehearsal »). Cette expression désigne en fait l’arrivée du carburant liquide dans les réservoirs du SLS. Celui-ci est composé d’oxygène liquide (LOX) et d’hydrogène liquide (LH2). La phase est délicate, car ce sont des tonnes de carburant qui circulent alors.

Cet exercice a tenu en échec la Nasa à trois reprises ce printemps. Il s’agissait de la quatrième tentative. Il fallait absolument la valider pour pouvoir passer aux étapes suivantes sans compromettre davantage le calendrier. En principe, la fusée SLS doit faire son vol inaugural en 2022, avec la mission Artémis 1, qui sera le top départ du programme de retour des USA sur la Lune.

sls artémis nasa
sls artémis nasa

Un test bouclé,

[Lire la suite]

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles