A suivre aujourd'hui... RUBIS

COURS LIÉS

SymboleCoursVariation
BYN.BE45,000,00
^REURUSD1 725,64+31,71


(AOF) - Rubis (Berlin: BYN.BE - actualité) a réalisé au troisième trimestre 2012 un chiffre d'affaires en hausse de 24% à 702 millions d'euros. Sur neuf mois, le chiffre d'affaires de l'opérateur spécialisé dans l'aval pétrolier affiche un gain de 36% à 2,067 milliards. A périmètre constant, la croissance du chiffre d'affaires du troisième trimestre et celle du chiffre d'affaires cumulé à 9 mois atteint 13 %.

Pour Rubis Energie, les volumes intègrent l'accroissement du périmètre lié aux acquisitions dans la zone Cara?bes et enregistrent une croissance globale de 10 % (+ 1,3% à périmètre constant). Rubis Terminal poursuit sa croissance avec une avance de ses recettes stockage de 7,5 %, dont 5% à périmètre constant (hors Delta Rubis en Turquie).

En synthèse, l'activité globale sur la période, en volume et à périmètre constant, augmente de 3 %.

Rubis ajoute que, malgré la forte hausse des prix d'approvisionnement (+ 4 % en dollars pour la tonne de propane, + 17% en euros), Rubis Energie réussit à maintenir ses volumes et ses marges, démontrant à nouveau la résilience de son modèle : fourniture d'un produit de base conjugué à une forte diversité géographique.

Rubis Terminal bénéficie structurellement de ses positions logistiques en France et de la montée en cadence de ses investissements en Europe (Chicago Options: ^REURUSD - actualité) de Nord.



AOF - EN SAVOIR PLUS


- Croissance portée par des facteurs structurels à l'industrie pétrolière (complexité toujours plus importante de la logistique ou réglementation accrue des normes en matière de stockage) ;
- Positionné sur des marchés de niche ;
- Fortes barrières à l'entrée et gains réguliers de parts de marché ;
- Bonne expertise en matière d'intégration de sociétés acquises ;
- Situation financière saine.

Les points faibles de la valeur
- Sensibilité au climat social dans les Antilles françaises ;
- Rentabilité de la branche Distribution de GPL pénalisée par la hausse des coûts d'approvisionnement;
- Impact des conditions climatiques sur l'activité Distribution de GPL.

Comment suivre la valeur
- Valeur de croissance et valeur ® refuge ¯;
- Catalyseur boursier : annonce d'acquisitions, notamment dans l'aval pétrolier en pleine recomposition en Europe.

LE SECTEUR DE LA VALEUR

Services aux collectivités
La filière des déchets est soumise à une mutation importante car les positions de Suez (Paris: FR0000120529 - actualité) et Veolia sont fortement menacées. Selon une étude du groupe Xerfi, des acteurs moins importants comme Séché, Derichebourg (Euronext: DBG.NX - actualité) ou Paprec sont désormais incontournables, ce qui exacerbe la concurrence du secteur. Le taux de résultat opérationnel de la filière "propreté" de Veolia est passé de 7,9% en 2007 à 3,7% en 2011. Ce taux s'élevait pour Suez Déchets Europe à 6% en 2011, contre 8,3% en 2007. L'émergence de concurrents directs n'est pas le seul facteur expliquant cette tendance. Il faut également ajouter la baisse du volume de déchets industriels et ménagers ces dernières années et l'augmentation des coûts de production. Cette dernière est provoquée par la hausse des prix du carburant et la revalorisation du SMIC.