A suivre aujourd'hui... MAUREL & PROM

COURS LIÉS

SymboleCoursVariation
ETX.BE11,600,00


(AOF) - Le chiffre d'affaires consolidé des 9 premiers mois de Maurel & Prom (Berlin: ETX.BE - actualité) s'est établi à 322 millions d'euros, en progression de 22%. Le groupe pétrolier a expliqué que cette progression résulte principalement de la prise en compte sur 2012 des ventes d'huile du champ de Sabanero en Colombie et, dans le même temps, d'une évolution favorable de la parité dollar/euro qui a augmenté de 10% sur la période. Les couvertures pétrolières, à hauteur de 3 500 barils par jour vendus à 99 dollars sur le troisième trimestre 2012, ont eu un effet négatif limité en raison de la diminution des volumes couverts.

Au Gabon, le rythme de progression de la production s'est accéléré depuis quelques mois. Le seuil de production journalière de 20 000 barils par jour a été franchi le 24 octobre 2012. ® Cette évolution a été permise notamment par le raccordement de plateformes supplémentaires et suite à la mise en production progressive de nouveaux puits ¯, a précisé Maurel & Prom.

En Colombie, le niveau de production est stable. Il est limité par les infrastructures de traitement d'eau dont le nombre et la capacité sont restreints en période d'exploration.



AOF - EN SAVOIR PLUS


- Intérêt spéculatif car absence de taille critique pour rester indépendant.

Les points faibles de la valeur
- Valeur cyclique très fortement dépendante des cours du pétrole et des résultats de ses explorations ;
- Méconnaissance de la recherche de pétrole par les investisseurs ;
- Métier très aléatoire et forte volatilité sur le cours.

Comment suivre la valeur
- Valorisation boursière corrélée aux découvertes ou acquisitions, rapportées à la taille de la société ;
- Type de sociétés très convoité par les majors, à la peine pour renouveler leurs réserves ;
- Cotation de Maurel & Prom Nigeria (fin 2011) devant permettre de réduire la décote de holding et de valoriser à la juste valeur les activités Gabon / Colombie.

LE SECTEUR DE LA VALEUR

Pétrole et parapétrolier
L'Agence internationale de l'Energie (AIE (SNP: ^AIEY - actualité) ) a revu ses prévisions de demande mondiale de pétrole pour 2012 et 2013 du fait d'un contexte économique défavorable. La demande totale de brut dans le monde serait de 89,6 millions de barils par jour en 2012 et de 90,5 millions en 2013. Cela correspond respectivement à 0,3 mbj (million de barils par jour) et 0,4 mbj de moins que la précédente prévision. La hausse de la demande sera essentiellement portée par les pays émergents. Cette révision de prévision a été influencée par une réduction de la demande de la part des deux grands consommateurs mondiaux, la Chine et les Etats-Unis, qui représentent à eux seuls le tiers de la demande mondiale de pétrole. L'AIE estime que les cours du pétrole pourraient rester élevés dans les mois à venir du fait des tensions géopolitiques, en particulier entre l'Iran et l'Occident concernant le programme nucléaire iranien.