A suivre aujourd'hui... CASINO

COURS LIÉS

SymboleCoursVariation
CO.PA89,090,51


(AOF) - Casino (Paris: FR0000125585 - actualité) a annoncé la nomination de Jean-Charles Naouri à la présidence du groupe Monoprix. Il vient ainsi remplacer Philippe Houzé au poste de PDG. Sur proposition de Jean-Charles Naouri, le Conseil d'administration de Monoprix qui a eu lieu vendredi a confirmé Stéphane Maquaire dans ses fonctions de Directeur Général Délégué.

Conformément au protocole transactionnel conclu entre Casino et Galeries Lafayette le 26 juillet dernier, l'acquisition par Casino de la participation de 50% détenue par les Galeries Lafayette au capital de Monoprix, interviendra en 2013 à l'issue du processus d'examen en cours par l'Autorité de la concurrence.


AOF - EN SAVOIR PLUS


- Participation majoritaire dans toutes ses filiales de distribution ;
- Taille critique acquise dans un nombre de pays limité, d'où une bonne rentabilité des activités internationales ;
- Croissance organique sensiblement supérieure à celle de ses concurrents ;
- Immobilier également au coeur de la stratégie, via sa filiale cotée Mercialys (Berlin: M8Y.BE - actualité) .

Les points faibles de la valeur
- Positionnement en France parfois perçu comme un facteur d'incertitude : prix élevé des marques nationales dans certaines enseignes, absence de taille critique en hypermarchés, vive concurrence en hard discount ;
- Hard discount touché de plein fouet par la crise.

Comment suivre la valeur
- Décote moyenne de 10% par rapport aux autres acteurs du secteur malgré profil défensif au sein du secteur ;
- Catalyseurs boursiers : performances du groupe sur son marché domestique et confirmation du redressement de Leader Price ;
- Consommation de produits alimentaires traditionnellement peu cyclique mais changement des habitudes de consommation ;
- Forte sensibilité aux crises alimentaires (vache folle, grippe aviaire, ma?s transgénique) ;
- A suivre : la stratégie dans le non-alimentaire dans les centres-villes au travers de petites surfaces. Magasin test à Paris.

LE SECTEUR DE LA VALEUR

Distribution généraliste
Le ® Drive ¯, qui représente l'achat sur internet suivi d'un retrait de commande en magasin, bénéficie d'un fort développement en France. Sa part de marché, qui ne s'élève qu'à 2,3% des ventes de produits alimentaires dans la grande distribution, devrait rapidement croître. Leclerc est en pointe sur ce créneau avec 184 points à fin mai 2012, suivi par Casino (113), Groupe Auchan (97), Carrefour (EUREX: C1AR.EX - actualité) (94) et Intermarché (64). Système U a opté pour la technique du ® picking ¯ en magasin (c'est-à-dire la collecte des produits en rayon, sans entrepôts dédiés), avec 466 points de livraison. Si le Drive représente un bon relais de croissance pour les distributeurs, ceux-ci doivent néanmoins relever deux défis. Premièrement les achats sont fortement rationalisés, ce qui limite les achats d'impulsion pour découvrir des nouveautés par exemple. Deuxièmement, il existe un risque de cannibalisation des magasins traditionnels.