Suivi des Marchés: début de mois mitigé en Asie malgré les "stats" chinoises

COURS LIÉS

SymboleCoursVariation
CRA1.BE39,970,00
^N22514 429,26+24,27
005380.KS236 000,00-6 000,00
KOM1.BE14,400,00

Après un début de séance en hausse, l'Asie boursière s'est montré plus prudente en cours de séance, malgré de nouveaux signes d'amélioration de la conjoncture en Chine. A Tokyo, l'indice Nikkei (Osaka: ^N225 - actualité) a fini en hausse de 0,13%, après avoir gagné jusqu'à 0,6% en séance, tandis que Hong Kong cède 0,2% vers la fin de la séance, Taiwan avance de 0,2% et Séoul gagne 0,4%. De son côté, Sydney grimpe de 0,6%, Singapour gagne 0,1%, mais à Bombay, l'indice BSE Sensex cède 0,2% en séance, et en Chine, le Shanghai Composite recule de 0,3%, en voyant s'éloigner les chances de nouvelles mesures d'assouplissement monétaire.

L'optimisme des marchés a été tempéré en cours de séance par l'annonce de la préparation par la Corée du Nord d'un nouvel essai de lancement de missile de longue portée, en violation des accords internationaux.

Sur le plan économique, des statistiques chinoises ont montré ce week-end que l'activité manufacturière a rebondi en novembre, grâce à un regain de traction des exportations et des investissements. L'indice PMI manufacturier officiel s'est ainsi établi à 50,6 après 50,2 en octobre, au plus haut depuis 7 mois. Et l'indice PMI de la banque HSBC (London: HSBA.L - actualité) (établi d'après un échantillon différent d'entreprises chinoises) s'est établi à 50,5 en novembre après 49,5 en octobre. C'est la première fois depuis octobre 2011 que cet indicateur franchit la barre des 50 séparant la contraction de l'expansion de l'activité. Compte-tenu de ces signaux positifs, une majorité d'analystes tablent désormais sur un maintien par les nouveaux dirigeants chinois d'un objectif de croissance du PIB à 7,5% pour 2013. Neuf des 16 analystes sondés par l'agence 'Bloomberg' s'attendent ainsi à un objectif de 7,5%, six à une baisse à 7% et un seul s'attend à un relèvement à 8%.

Du côté des valeurs, les groupes japonais exposés à la Chine progressent à Tokyo, mais leur avance a diminué en fin de séance : +1,6% pour Hitachi Construction Machinery, +0,4% pour Komatsu (Berlin: KOM1.BE - actualité) (engins de chantier) et +0,3% pour Fanuc (Dusseldorf: 761808.DU - actualité) (machines-outils). Toujours à Tokyo, le groupe de construction Shimizu Corp (Berlin: XSZ.BE - actualité) a bondi de 4% après l'effondrement meurtrier d'un tunnel, qui a fait neuf morts ce week-end au Japon. Les analystes tablent sur une hausse des travaux d'entretien et de réparation dans le secteur du BTP après ce grave accident.

A Séoul, Hyundai Motor (KSE: 005380.KS - actualité) gagne 1,3% après avoir indiqué que ses ventes ont augmenté aux Etats-Unis en novembre. Enfin, le secteur des matières premières évolue en ordre dispersé : à Sydney, les groupe miniers Rio Tinto (Berlin: CRA1.BE - actualité) cède 0,3%, BHP Billiton (NZSE: BHP.NZ - actualité) gagne 0,4% Fortescue Metals (Other OTC: FSUMF.PK - actualité) plonge de 3,8%. Jiangxi Copper perd 1,1% à Hong Kong tandis que Zijin Mining lâche 1,6%.