La bourse ferme dans 4 h 32 min
  • CAC 40

    6 506,78
    -16,66 (-0,26 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 744,56
    -4,79 (-0,13 %)
     
  • Dow Jones

    33 309,51
    +535,11 (+1,63 %)
     
  • EUR/USD

    1,0341
    +0,0039 (+0,38 %)
     
  • Gold future

    1 805,80
    -7,90 (-0,44 %)
     
  • BTC-EUR

    23 704,47
    +1 226,36 (+5,46 %)
     
  • CMC Crypto 200

    576,42
    +45,20 (+8,51 %)
     
  • Pétrole WTI

    92,70
    +0,77 (+0,84 %)
     
  • DAX

    13 693,44
    -7,49 (-0,05 %)
     
  • FTSE 100

    7 484,96
    -22,15 (-0,30 %)
     
  • Nasdaq

    12 854,80
    +360,88 (+2,89 %)
     
  • S&P 500

    4 210,24
    +87,77 (+2,13 %)
     
  • Nikkei 225

    27 819,33
    -180,63 (-0,65 %)
     
  • HANG SENG

    20 082,43
    +471,59 (+2,40 %)
     
  • GBP/USD

    1,2202
    -0,0016 (-0,13 %)
     

Succession de cœur ou de raison, l'édito d'André Comte-Sponville

JOEL SAGET / AFP

Fréquent dans le capitalisme familial, l'héritage dynastique n'est pas toujours la panacée. intérêt économique oblige.

En France, on méprise volontiers les nouveaux riches. Mais on n'apprécie pas beaucoup plus les héritiers. Cela laisse peu de place à l'estime, du moins quand la richesse s'en mêle. Pauvre pays, qui tient toute fortune pour coupable ou suspecte! Elle l'est en effet, au moins en un certain sens, puis-qu'on ne reste riche qu'à la condition de manquer de générosité. Là-dessus, relisez l'épisode du jeune homme riche des Evangiles: celui qui voudrait obtenir la vie éternelle mais n'est pas capable, quand le Christ le lui demande, de donner tous ses biens aux pauvres… Je m'empresse d'ajouter que je suis comme lui, et comme la quasi-totalité d'entre nous.

Rien ne garantit que le fils ou la fille, même chéris, sont les mieux à même de faire fructifier l'entreprise. Desproges, là-dessus, a dit l'essentiel en deux phrases: "Jésus a dit "Aime ton prochain comme toi-même.” Personnellement, je préfère moi-même."

Lire aussi

Nous en sommes tous là, sauf, c'est où je voulais en venir, si nous avons des enfants. C'est peu dire que nous les préférons à nous-mêmes, ou plutôt (car il ne s'agit pas ici de jugements de valeur) que nous les aimons plus que nous: nous donnerions presque tous notre vie, sans hésiter, pour sauver la leur. C'est l'égoïsme le plus fort, celui qui ne semble généreux que parce qu'il est dilaté à la taille de la famille.

Léguer tous mes biens aux pauvres? Pourquoi pas, à ma mort, si je n'ai pas de descendants? Mais si j'ai des enfants, plus question: l'amour s'y oppose, comme l'amour des proches s'oppose à l'amour du prochain. Quel vieil homme riche, même lecteur des Evangiles, voudrait déshériter ses enfants?

Faire fructifier l'entreprise

Comment mieux dire que les dynasties, dans le monde de l'entreprise, s'enracinent dans une donnée anthropologique fondamentale, qui est double: la filiation d'une part, qui touche surtout à la nature, la transmission d'autre part, qui doit davantage à la culture, aux institutions, aux décisions des uns et des autres. Cela ne jus[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles