Marchés français ouverture 3 h 12 min
  • Dow Jones

    35 911,81
    -201,79 (-0,56 %)
     
  • Nasdaq

    14 893,75
    +86,95 (+0,59 %)
     
  • Nikkei 225

    28 340,01
    +215,73 (+0,77 %)
     
  • EUR/USD

    1,1425
    +0,0009 (+0,08 %)
     
  • HANG SENG

    24 240,11
    -143,21 (-0,59 %)
     
  • BTC-EUR

    37 452,82
    -522,73 (-1,38 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 026,89
    +1,16 (+0,11 %)
     
  • S&P 500

    4 662,85
    +3,82 (+0,08 %)
     

Le succès des territoires zéro chômeur

·2 min de lecture

À la suite de l’expérimentation menée dans dix zones depuis 2016, 165 territoires sont intéressés et une vingtaine attendent leur habilitation.

« On est les meilleurs ! » plaisante Serge Marhic, directeur de l’entreprise à but d’emploi (EBE) de Pipriac, en Ille-et-Vilaine, à 50 kilomètres au sud de Rennes. Dans cette commune de 4 000 habitants et dans sa voisine de 400 âmes, Saint-Ganton, il n’y a plus aucun chômeur de longue durée. En trois ans, l’EBE baptisée Tezea est passée de 9 à 84 salariés en CDI. « En tout, on a signé 125 contrats. Certains ont, depuis, trouvé un emploi ailleurs, d’autres ont déménagé ou sont partis à la retraite », précise Serge Marhic. Ce territoire fait partie des dix zones où est menée, depuis 2016, une expérimentation consistant à financer des emplois en réaffectant des dépenses sociales. Trois d’entre elles ont réussi à éradiquer totalement le chômage de longue durée.

Lire aussi:Le taux de chômage quasi stable au 3e trimestre à 8,1%, selon l'Insee

« Nous n’avons pas le droit de faire concurrence aux secteurs privé et public », rappelle Louis Gallois, le président de ce fonds d’expérimentation territoriale. Maraîchage, épicerie de village, conciergerie d’immeuble, recyclage de palettes en bois ou de tissus (pour fabriquer, par exemple, des couches lavables pour bébés), blanchisserie, légumerie, sécurité près des écoles, autant de travaux ou de services rarement effectués par les entreprises existantes car trop peu rentables. « On a trouvé beaucoup d’activités dans les interstices. Nous ne prenons de travail à personne », détaille l’ancien patron de la SNCF. Au total, 1 050 salariés, dont 25 % en situation de handicap, au chômage en moyenne depuis quatre ans, ont trouvé un emploi et 700 autres ont décroché un CDI grâce à la mobilisation des comités locaux. « Ça paraît peu, mais créer des entreprises et les porter à ce niveau en(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles