La bourse ferme dans 5 min
  • CAC 40

    6 675,76
    -36,72 (-0,55 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 941,40
    -21,01 (-0,53 %)
     
  • Dow Jones

    34 079,73
    -267,30 (-0,78 %)
     
  • EUR/USD

    1,0383
    -0,0022 (-0,21 %)
     
  • Gold future

    1 741,10
    -12,90 (-0,74 %)
     
  • BTC-EUR

    15 472,21
    -599,56 (-3,73 %)
     
  • CMC Crypto 200

    375,90
    -4,39 (-1,16 %)
     
  • Pétrole WTI

    75,82
    -0,46 (-0,60 %)
     
  • DAX

    14 405,20
    -136,18 (-0,94 %)
     
  • FTSE 100

    7 489,27
    +2,60 (+0,03 %)
     
  • Nasdaq

    11 141,06
    -85,30 (-0,76 %)
     
  • S&P 500

    3 990,94
    -35,18 (-0,87 %)
     
  • Nikkei 225

    28 162,83
    -120,20 (-0,42 %)
     
  • HANG SENG

    17 297,94
    -275,64 (-1,57 %)
     
  • GBP/USD

    1,2022
    -0,0068 (-0,56 %)
     

Le succès phénoménal des écoles de commerce depuis 20 ans

M. Denance/ EM Normandie

En 20 ans, les effectifs dans l’enseignement privé ont plus que doublé. Ils dépassent désormais 20% des étudiants du supérieur. Dans les écoles de commerce, la croissance a même été deux fois plus rapide.

Depuis 2002, les effectifs étudiants dans l’enseignement supérieur privé ont plus que doublé: de 103% en 20 ans. Rien qu’entre 2020 et 2021, ils ont augmenté de 5%, passant de 565.000 à 593.000 étudiants. Cette progression peut s’expliquer par l’accroissement du nombre d’inscrits dans le supérieur ces dernières années, mais pas seulement: le privé progresse plus vite et plus fortement que le public. Si cette dynamique existe pour tous les types d’établissements privés, les écoles de commerce se caractérisent par la progression la plus forte de leurs effectifs en hausse de 210% en 20 ans selon les données du Sies-MESRI publiées en août 2021.

Plus de bacheliers pendant la crise sanitaire

La hausse des effectifs étudiants du privé peut s’expliquer par l’augmentation globale du nombre d’étudiants dans l’enseignement supérieur. À cela, le Sies avance plusieurs éléments d’explications. Il y aurait tout d’abord eu une forte croissance en 2018, liée à la démographie. La pyramide des âges de l’Insee permet en effet de percevoir une hausse de la natalité dans les années 2000, après le creux de la décennie 1990. Ensuite, un taux de réussite exceptionnel au bac en 2020, sur fond de crise sanitaire. 95% des candidats ont obtenu leur baccalauréat cette année-là, alors qu’ils étaient 88% en 2019 et 2018. Enfin, une forte progression du nombre d’apprentis, notamment en BTS. Alors qu’ils étaient 109.000 à la rentrée 2020, on comptait 157.000 inscrits en BTS en apprentissage à la rentrée 2021, soit une augmentation des effectifs de 43,2% en une année. Le développement de l’apprentissage par les aides accordées pendant la crise sanitaire peut expliquer ce phénomène.

Un étudiant sur quatre est inscrit dans le privé

Mais la hausse globale du nombre d’étudiants n’est pas la seule explication de la croissance du privé. Ce dernier est également, en soi, très dynamique et en plein développement. Les étudiants du privé représentent une part grandissante des effectifs de l’enseignement supér[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi