La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 638,46
    -63,52 (-0,95 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 158,51
    -36,41 (-0,87 %)
     
  • Dow Jones

    34 798,00
    +33,20 (+0,10 %)
     
  • EUR/USD

    1,1718
    -0,0029 (-0,25 %)
     
  • Gold future

    1 750,60
    +0,80 (+0,05 %)
     
  • BTC-EUR

    36 882,34
    +217,22 (+0,59 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 067,20
    -35,86 (-3,25 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,95
    +0,65 (+0,89 %)
     
  • DAX

    15 531,75
    -112,25 (-0,72 %)
     
  • FTSE 100

    7 051,48
    -26,87 (-0,38 %)
     
  • Nasdaq

    15 047,70
    -4,50 (-0,03 %)
     
  • S&P 500

    4 455,48
    +6,50 (+0,15 %)
     
  • Nikkei 225

    30 248,81
    +609,41 (+2,06 %)
     
  • HANG SENG

    24 192,16
    -318,84 (-1,30 %)
     
  • GBP/USD

    1,3664
    -0,0056 (-0,41 %)
     

Suède : procès d’un consultant accusé d'avoir vendu à la Russie des informations sensibles sur Volvo Cars et Scania

·1 min de lecture

Un Suédois est jugé pour espionnage au profit de la Russie, une première depuis 18 ans. Cet homme de 47 ans, dont le nom n'a pas été rendu public, devra répondre des chefs d'accusation d'"espionnage" et d'"activité illicite de renseignements" devant un tribunal de Göteborg, dans l'ouest, où il réside. Il avait été interpellé en février 2019 pendant qu'il dînait dans un restaurant du centre de Stockholm avec un diplomate russe, une opération très remarquée des services de la sûreté suédoise (Säpo). L'accusé, qui a travaillé chez Scania et Volvo Cars, venait de recevoir 27.800 couronnes (2.770 euros) pour avoir transmis des informations à Moscou, avait déclaré au moment de son arrestation le procureur Mats Ljungqvist.

Selon l'acte d'accusation consulté par l'AFP, l'homme est soupçonné d'avoir, entre 2017 et 2019, illégalement fourni des renseignements concernant Volvo Cars et Scania, causant ainsi "des dommages à la Suède". Ces données concernaient en particulier "la fabrication de produits dans le secteur des véhicules", a expliqué le parquet. L'affaire avait envenimé les relations entre la Suède et la Russie. Après ces interpellations, Stockholm avait refusé deux visas à des diplomates russes, tandis que Moscou avait expulsé deux diplomates suédois en représailles.

>> A lire aussi - Les capacités d’espionnage de l’Iran dopées par un satellite de la Russie

"Nous observons une évolution inquiétante concernant l'activité (d'espionnage) d'autres pays à l'encontre de la Suède", a réagi (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Essai Toyota Yaris Cross : notre avis sur ce petit SUV hybride
Rouler à 30 km/h en ville au lieu de 50 km/h est-il plus polluant ?
Mercedes EQB, Aiways U5... l'image des SUV se redore grâce au 100% électrique
Il insulte les policiers et tombe en panne quelques mètres plus loin
Un milliard de dollars : la très coûteuse campagne de rappel de Chevrolet Bolt pour General Motors

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles