Publicité

Stress, salaire insuffisant… un Français sur trois a souhaité quitter son emploi en 2022

Nick Fewings / Unsplash

Les Français sont de moins en moins à l’aise au travail. Stress, pression, charge mentale, ils sont un tiers à avoir pensé quitter leur emploi en 2022, révèle une enquête de la société Capterra, relayée par Les Échos. Cela représente 37% des actifs. Une croissance des velléités de départs en forte hausse, alors qu’ils n’étaient que 4% à estimer que leur santé mentale était mauvaise, voire très mauvaise, en 2019, contre 16% en 2022. Un triste essor, notamment dû aux conditions de travail et au salaire, jugé insuffisant par les personnes interrogées.

D’après l’enquête, la crise sanitaire, puis la survenue de la guerre en Ukraine, et de l’inflation tous secteurs confondus, ont eu raison de la santé mentale des travailleurs. Les confinements ont, eux aussi, changé la donne. L'expérience du télétravail, avec des horaires plus flexibles pour profiter de son temps libre et de sa vie personnelle, a bouleversé la manière de percevoir l’emploi. Il ne s’agit plus, notamment pour la génération Z, de seulement gagner un salaire en restant toute sa vie dans une seule et même entreprise, mais de trouver un équilibre entre sa vie personnelle et professionnelle, bref, d’être heureux.

Or, les employeurs français ont du boulot en ce qui concerne le bien-être au travail, relève l’enquête. Il est urgent d’améliorer le “Care management”, explique à nos confrères Émilie Audubert, analyste au sein de Capterra, c’est-à-dire un management qui fait attention aux collaborateurs. “Les employeurs pourraient (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite