Marchés français ouverture 5 h 42 min
  • Dow Jones

    30 814,26
    -177,24 (-0,57 %)
     
  • Nasdaq

    12 998,50
    -114,10 (-0,87 %)
     
  • Nikkei 225

    28 603,20
    +360,99 (+1,28 %)
     
  • EUR/USD

    1,2099
    +0,0016 (+0,13 %)
     
  • HANG SENG

    29 394,01
    +531,24 (+1,84 %)
     
  • BTC-EUR

    30 546,35
    -38,87 (-0,13 %)
     
  • CMC Crypto 200

    723,59
    -11,55 (-1,57 %)
     
  • S&P 500

    3 768,25
    -27,29 (-0,72 %)
     

Stress, pression: comment le yoga peut aider à mieux manager?

·2 min de lecture

Sur fond de pandémie, crise économique, risque de faillite des entreprises, il fallait au moins être maître yogi pour supporter sans broncher cette année 2020. Et si le yoga, en plus de nous apporter la paix et la sérénité de l'âme, pouvait aussi nous aider à mieux régler nos rapports avec les autres ? Et, in fine, à faire fonctionner plus harmonieusement nos entreprises?

Alerte sanitaire, crise économique, entreprise en danger. Il fallait au moins être maître yogi pour supporter sans broncher cette année 2020. Le yoga, justement, nous apprend Luc Biecq, manager, journaliste et yogi, peut nous apporter non seulement la paix et la sérénité de l’âme qui nous aidera à traverser les épreuves, mais il peut aussi nous aider à mieux régler nos rapports avec les autres. Et finalement, nous aider à faire fonctionner plus harmonieusement nos entreprises.

Quelles leçons tirer de son livre Manager comme un yogi aux éditions First ? "J’ai interrogé beaucoup d’élèves d’écoles de management et je leur ai demandé ce qu’on leur avait appris. En fait, ils avaient eu des cours de management où, bizarrement, on leur apprenait à licencier. Ils ont parfois eu des cours de ressources humaines entièrement basés sur les contrats : engager, licencier, avec une approche surtout juridique. Alors qu’aujourd’hui, ils n’abordent pas la question, pourtant essentielle, de comment retenir et attirer les nouveaux collaborateurs, , par exemple", explique Luc Biecq.

Salariés stressés

Beaucoup de dirigeants pensent pouvoir diriger des équipes, des projets et des êtres humains parce qu’ils auraient une aptitude au commandement, un diplôme ou une expertise pointue de leur domaine d’activité. C’est évidemment illusoire : personne n’est au top dans tous les domaines. Le résultat ? Un . Selon une étude de 2018, les salariés européens se sentent sous pression. Et si le pays le plus mal noté est la Pologne, la France est loin du peloton de tête des bons élèves : plus d’un salarié sur deux.

Emmanuel Fort, un des deux intervenants du livre, a une grande expérience dans le traitement de ce stress en entreprise. Tour à tour éducateur spécialisé, chef de projet sur les politiques publiques, consultant en affaires publiques, il pilote Breasy, une agence spécialisée dans les performances managériales et depuis 15 ans, il accompagne des dirigeants, des managers et leurs équipes dans [...]

Lire la suite sur challenges.fr

Santé au travail: "Ce n'est pas le moment de faire une réforme au forceps", assure la députée Charlotte Parmentier-LecocqSanté au travail: accord trouvé avec les syndicats pour une meilleure préventionSexisme, racisme, burn-out... L'appli OurCo s'attaque aux sujets tabous au bureauBurn-out: apprenez à dire non pour ne pas vous laisser submergerBurn-out: les clés pour réussir sa déconnexion digitale au travail