Strayed Lights est un Dark Souls qui apaise

Développé par Embers, Strayed Lights s’attache à prouver qu’on peut être un héritier chill des Dark Souls. De l’exigence, mais pas trop non plus.

« La meilleure défense, c’est l’attaque », renvoie à une tactique que l’on entend souvent dans le monde du sport. Au basket, où l’objectif est de mettre plus de paniers que l’adversaire, elle prend tout son sens. Mais les experts vous diront que seule la défense permet de gagner un titre — ce qui vaut aussi pour le football. Dans le jeu vidéo Strayed Lights, on trouve la philosophie opposée : la meilleure attaque, ce serait plutôt la défense.

Strayed Lights est un jeu vidéo étrange. Étrange par sa proposition, étrange par sa direction artistique, étrange par sa narration. N’attendez pas de lui des explications claires sur ce qu’il faut faire. À la manière d’un Journey, il mise d’abord sur la contemplation et votre curiosité pour vous pousser à avancer, alors qu’on démarre dans la peau d’une lueur à peine née. Il s’inspire par ailleurs des Dark Souls pour proposer des combats exigeants, entre deux phases de relaxation. Aussi étonnant que cela puisse paraître, le mariage assez improbable fonctionne.

Retrouvez Strayed of Lights à moins de 25 € sur Steam

Strayed Lights // Source : Capture PS5
Strayed Lights // Source : Capture PS5

Strayed Lights,

[Lire la suite]