La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 612,76
    -21,01 (-0,32 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 089,30
    -27,47 (-0,67 %)
     
  • Dow Jones

    34 935,47
    -149,06 (-0,42 %)
     
  • EUR/USD

    1,1871
    -0,0025 (-0,21 %)
     
  • Gold future

    1 812,50
    -18,70 (-1,02 %)
     
  • BTC-EUR

    35 096,32
    +1 411,17 (+4,19 %)
     
  • CMC Crypto 200

    955,03
    +5,13 (+0,54 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,81
    +0,19 (+0,26 %)
     
  • DAX

    15 544,39
    -96,08 (-0,61 %)
     
  • FTSE 100

    7 032,30
    -46,12 (-0,65 %)
     
  • Nasdaq

    14 672,68
    -105,59 (-0,71 %)
     
  • S&P 500

    4 395,26
    -23,89 (-0,54 %)
     
  • Nikkei 225

    27 283,59
    -498,83 (-1,80 %)
     
  • HANG SENG

    25 961,03
    -354,29 (-1,35 %)
     
  • GBP/USD

    1,3906
    -0,0051 (-0,37 %)
     

Stratégie de la gauche pour 2022: socialistes et écologistes s'y voient déjà

·2 min de lecture

Après leur relatif succès aux élections régionales, les partis de gauche commencent à se positionner pour l'échéance présidentielle. Y aller ensemble ou séparément? Telle est la question.

Dans le train qui le mène à Nantes (Loire-Atlantique) à trois jours du second tour des élections régionales, le premier secrétaire du Parti socialiste Olivier Faure savoure : "On nous disait morts. Ce scrutin marque notre résilience. Quand nous sommes arrivés à la tête du Parti socialiste, certains nous demandaient pourquoi nous nous obstinions à prodiguer un massage cardiaque à un corps décédé. Et quand nous avons manifesté contre les ordonnances Macron en 2017, nous avons reçu des bouteilles à la figure… Tout cela est enfin derrière nous aujourd'hui." A l'image du député de Seine-et-Marne, une douce euphorie s'est emparée des rangs socialistes dimanche soir, à la lecture des .

Partout, les candidats PS triomphent : Loïg Chesnais-Girard en Bretagne (29,9%), François Bonneau en Centre-Val de Loire (39,1%), Alain Rousset en Nouvelle Aquitaine (39,5%), Marie-Guite Dufay en Bourgogne-Franche-Comté (42,2%) et Carole Delga en Occitanie (57,8% des voix), le record du second tour. Bien sûr, il y a et qui a porté les barons socialistes. Mais après les victoires engrangées aux municipales de 2020, les cadres du PS ne peuvent s'empêcher de voir dans la séquence, le début d'une résurrection.

Socialistes et écologistes s'y voient déjà

Et le sceau d’une légitimité retrouvée pour mener la bataille de la présidentielle en 2022. Le maire socialiste de Montpellier, Michaël Delafosse exulte au vu des résultats de son parti en Occitanie : "C’est la preuve que la clarté est ce que les électeurs attendent." Haro sur "la tambouille", ces accords un peu bancals d’avant ou d’après premier tour : "Dans les Hauts-de-France, l’union autour des Verts n’a pas été concluante… " Olivier Faure va plus loin : " A EELV, on est convaincu du contraire. "Dans les régions qui ont failli basculer, Pays-de-la-Loire, Ile-de-France, ce sont les écologistes qui tiraient le rassemblement de la gauche, prévient Yannick Jadot. Cela confirme l'idée que c'est autour de l'écologie que la gauche va se reconstrui[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles