Marchés français ouverture 5 h 46 min
  • Dow Jones

    29 134,99
    -125,82 (-0,43 %)
     
  • Nasdaq

    10 829,50
    +26,58 (+0,25 %)
     
  • Nikkei 225

    26 379,03
    -192,84 (-0,73 %)
     
  • EUR/USD

    0,9573
    -0,0025 (-0,26 %)
     
  • HANG SENG

    17 860,31
    +5,17 (+0,03 %)
     
  • BTC-EUR

    19 995,90
    -450,74 (-2,20 %)
     
  • CMC Crypto 200

    440,22
    -18,91 (-4,12 %)
     
  • S&P 500

    3 647,29
    -7,75 (-0,21 %)
     

Strasbourg : La famille du patient décédé aux urgences va porter plainte

Wikicommons

DRAME - Un octogénaire est décédé le 1er septembre aux urgences de Strasbourg, après avoir passé vingt heures sur un brancard, selon un syndicat. La famille de la victime souhaite que « la lumière soit faite »

Que s’est-il passé dans la nuit du 31 août au 1er septembre aux urgences de l’hôpital civil de Strasbourg ? La semaine dernière, Force ouvrière avait dénoncé le décès d’un octogénaire ce jour-là, après avoir, selon le syndicat, passé vingt heures sur un brancard.

Les proches de la victime va déposer plainte, a indiqué mercredi leur avocat. « La famille va déposer plainte, soit en se joignant à l’action du parquet » de Strasbourg s’il a déjà ouvert une enquête, soit, si ça n’est pas le cas, en enclenchant les démarches nécessaires « pour que l’action pénale soit engagée et qu’une enquête » pour « homicide involontaire contre X […] soit diligentée pour faire toute la lumière sur les circonstances » du décès, a déclaré Me Matthieu Airoldi.

Sollicitée en fin de matinée, la procureure de la République de Strasbourg, Yolande Renzi, n’avait pas encore répondu.

La veuve et les deux filles de la victime estiment que, « à tout le moins, il y a de grosses questions à se poser sur le traitement dont [le patient] a bénéficié ou dont il n’a pas bénéficié aux urgences » des Hôpitaux universitaires de Strasbourg (HUS), a-t-il poursuivi. « Nous tenons à ce que la lumière soit faite », a-t(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Alsace : Les cloches sonnent une heure plus tard qu’avant, une pétition lancée
Alsace : Sans cave, un couple de viticulteurs s’installe dans la citadelle Vauban de Neuf-Brisach
Bas-Rhin : Malgré un carnet de commandes plein, Clestra cherche toujours un repreneur