La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 385,14
    +96,81 (+1,54 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 017,44
    +64,99 (+1,64 %)
     
  • Dow Jones

    34 382,13
    +360,68 (+1,06 %)
     
  • EUR/USD

    1,2146
    +0,0062 (+0,51 %)
     
  • Gold future

    1 844,00
    +20,00 (+1,10 %)
     
  • BTC-EUR

    41 211,12
    +138,76 (+0,34 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 398,33
    +39,77 (+2,93 %)
     
  • Pétrole WTI

    65,51
    +1,69 (+2,65 %)
     
  • DAX

    15 416,64
    +216,96 (+1,43 %)
     
  • FTSE 100

    7 043,61
    +80,28 (+1,15 %)
     
  • Nasdaq

    13 429,98
    +304,99 (+2,32 %)
     
  • S&P 500

    4 173,85
    +61,35 (+1,49 %)
     
  • Nikkei 225

    28 084,47
    +636,46 (+2,32 %)
     
  • HANG SENG

    28 027,57
    +308,90 (+1,11 %)
     
  • GBP/USD

    1,4102
    +0,0050 (+0,36 %)
     

Stellantis: Tavares vise quatre plateformes au lieu de... 23

·2 min de lecture

Lors de l'AG de Stellantis ce jeudi, son directeur général annonce une convergence vers quatre plateformes, électrifiées, fin 2023... au lieu de 23 actuellement. Une rationalité que Carlos Tavares a mise en oeuvre chez PSA et qui donne une des clés de sa rentabilité. Stellantis vise 400.000 ventes d'électriques et hybrides rechargeables cette année.

compte tripler les ventes de voitures électrifiées chez Stellantis à "400.000 unités en 2021". Lors de l’assemblée générale ce jeudi du nouveau groupe issu de la fusion de PSA et Fiat Chrysler (FCA), son directeur général a annoncé que "14% des ventes européennes du constructeur" se feraient cette année avec des électriques ou des hybrides rechargeables. Ce pourcentage grimperait à "38% en 2025, 70% en 2030". Au vu des exigences draconiennes de Bruxelles sur les rejets de CO2. Aux Etats-Unis, seules "4% des ventes de Stellantis" seront réalisées en 2021 avec des modèles électrifiés. Mais cette proportion monterait ensuite à "31% en 2025, 35% à la fin de la décennie".

Oubliées les récriminations passées contre les "positions extrêmes" de la France sur la réduction du CO2, lorsque Carlos Tavares reprochait au gouvernement de ne pas suivre la chancelière allemande Angela Merkel dans sa sagesse et sa modération! Pourtant sceptique vis-à-vis de l'électrification qui risque d'entraîner des "restructurations" avec des "conséquences sociales" comme il le martelait au dernier salon de Genève en mars 2019, se veut désormais l’élève modèle en la matière. Logique: une fois perdu le combat politique, il a changé pragmatiquement son fusil d'épaule pour que PSA, puis Stellantis, ne soit pas pénalisé par les futures amendes prévues par Bruxelles.

Quatre plateformes fin 2023

"Nous allons converger sur quatre plateformes électrifiées (seulement)" fin 2023-2024, a par ailleurs indiqué le directeur général de ce jeudi. Et ce, alors que le groupe compte… 23 plateformes différentes aujourd’hui, résultat d’une histoire tumultueuse de l’italo-américain avec des alliés successifs différents. La réduction du nombre des plateformes est il est vrai le leitmotiv de Carlos Tavares depuis qu’il a été hissé à la tête d’un PSA au bord de la banqueroute en 2014. L’ex-PSA ne comptait d’ailleurs plus, fin 2020, que quatre plateformes dans le monde, trois seulement en Europe - plus celles, anecdotiq[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi