Marchés français ouverture 1 h 1 min
  • Dow Jones

    33 874,24
    -71,34 (-0,21 %)
     
  • Nasdaq

    14 271,73
    +18,46 (+0,13 %)
     
  • Nikkei 225

    28 858,06
    -16,83 (-0,06 %)
     
  • EUR/USD

    1,1927
    -0,0006 (-0,05 %)
     
  • HANG SENG

    28 849,48
    +32,41 (+0,11 %)
     
  • BTC-EUR

    27 618,97
    -1 403,60 (-4,84 %)
     
  • CMC Crypto 200

    796,11
    -14,08 (-1,74 %)
     
  • S&P 500

    4 241,84
    -4,60 (-0,11 %)
     

Stellantis: "il faut moins de mètres carrés dans les concessions automobiles"

·2 min de lecture

INTERVIEW - Les coûts de distribution atteignent 30% du prix d'une voiture. Le groupe Stellantis a résilié jeudi les contrats des concessionnaires européens. Maxime Picat, directeur de la région Europe de Stellantis explique pourquoi à Challenges.

Challenges - Vous avez annoncé jeudi 20 mai la résiliation de vos contrats avec le réseau de distribution. Pourquoi?

Maxime Picat - Dans deux ans, il y a une modification des règles européennes de la distribution sélective. C'était l'occasion de tout remettre à plat. Comme il faut un préavis de deux ans, c'était le moment. On a une diversité de contrats , legs de l'histoire de PSA et Fiat Chrysler (FCA). , vu le montant des investissements consentis. Ils faut abaisser les coûts pour que les voitures soient toujours abordables, alors que l'électrification va intrinsèquement les renchérir par rapport à ceux des voitures thermiques. Les coûts de la distribution sont majeurs, puisqu'il pèsent à hauteur de 30% du prix de vente réel d'une voiture, en comptant les frais de promotion. C'est trop. L'industrie automobile a vécu une période particulièrement faste et elle a sans doute vécu au-dessus de ses moyens. Cette période est révolue.

Lire aussi

Quelles seront les solutions pour abaisser les coûts?

Il faut moins de mètres carrés, moins de points de ventes, moins d'investisseurs. Ceux qui ne gagnent pas d'argent ou ne s'investissent pas assez, n'ont pas de raison valable de continuer. Nous voulons aussi des concessions multi-marques. Un concessionnaire Peugeot et un concessionnaire Citroën au même endroit, c'est peut-être trop. Mais il pourrait n'y en avoir qu'un seul, qui vende des Peugeot, des Citroën et des Jeep, par exemple. Dans des espaces dédiés au sein d'un même bâtiment.

PSA, et aujourd'hui Stellantis, passe pour mais brutale dans ses décisions...

On ne fait pas le redressement d'un groupe comme PSA ou comme Opel en faisant des beaux discours. Ce qui peut paraître brutal, c'est qu'on regarde les faits en face avec réalisme, cynisme même. Ce sont les faits, le contexte, la réalité, qui peuvent passer pour violents. Assurer la pérennité d'une entreprise, de ses usines, de sa distribution, oblige à des décisions claires et rapides. C'est ce que nous faisons. On n'e[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles