La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 098,34
    +510,68 (+1,52 %)
     
  • Nasdaq

    13 144,17
    +112,49 (+0,86 %)
     
  • Nikkei 225

    27 448,01
    -699,50 (-2,49 %)
     
  • EUR/USD

    1,2086
    +0,0010 (+0,08 %)
     
  • HANG SENG

    27 718,67
    -512,37 (-1,81 %)
     
  • BTC-EUR

    39 685,88
    -5 419,63 (-12,02 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 287,46
    -100,44 (-7,24 %)
     
  • S&P 500

    4 120,44
    +57,40 (+1,41 %)
     

Stellantis : 190.000 véhicules "perdus" au 1er trimestre à cause de la pénurie de semi-conducteurs

·1 min de lecture

Les effets de la pénurie mondiale de semi-conducteurs ne sont pas indolores pour Stellantis. Au premier trimestre 2021, le géant de l'auto issu de la fusion de PSA et Fiat Chrysler n'a pu produire 190.000 véhicules en raison de l'absence de certains composants. Un recul qui n'a toutefois pas pas freiné ses ventes, a annoncé mercredi le deuxième constructeur européen. Le groupe aux 14 marques (dont Jeep, Maserati...) prévient que le manque de puces électroniques, fabriquées principalement en Asie et sujettes à une demande mondiale exceptionnelle, va perdurer et avoir un "impact supérieur" au deuxième trimestre, avant une amélioration au deuxième semestre. Comme chez Ford ou Volkswagen, les usines ne peuvent fonctionner en l'absence de ces composants devenus omniprésents dans les voitures, et soumis à la concurrence très forte de l'informatique depuis que la pandémie a accéléré l'essor du télétravail et des loisirs à la maison.

>> A lire aussi - Peugeot (Stellantis) mise sur le “French chic” pour se relancer en Chine

Huit des 44 usines du groupe Stellantis sont actuellement touchées par cette pénurie, entre la suspension de certaines lignes de montage et des jours de chômage technique, a indiqué le directeur financier du groupe, Richard Palmer, lors d'une conférence de presse. "Nos stocks ont baissé, particulièrement en Amérique du Nord", a indiqué M. Palmer. "Ça nous permet également d'agir plus efficacement, avec un stock plus faible", ce qui est bon pour la "rentabilité" du groupe, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Veolia débute 2021 "sur les chapeaux de roue"
"La situation va mal se terminer" : des résidents du Val-de-Marne excédés par les livreurs Uber Eats
HSBC se sépare de ses agences françaises pour un milliard d'euros
General Electric : les actionnaires opposés aux rémunérations de la direction
Le masque de sport de Decathlon bientôt en vente