La bourse est fermée
  • Dow Jones

    30 061,61
    -212,26 (-0,70 %)
     
  • Nasdaq

    11 119,17
    -29,47 (-0,26 %)
     
  • Nikkei 225

    27 311,30
    +190,80 (+0,70 %)
     
  • EUR/USD

    0,9814
    -0,0071 (-0,72 %)
     
  • HANG SENG

    18 012,15
    -75,82 (-0,42 %)
     
  • BTC-EUR

    20 514,32
    -241,73 (-1,16 %)
     
  • CMC Crypto 200

    457,70
    -5,42 (-1,17 %)
     
  • S&P 500

    3 761,25
    -22,03 (-0,58 %)
     

La startup de Larry Page sur les « voitures volantes » ferme

C’est terminé pour Kitty Hawk. L’entreprise soutenue par le fondateur de Google, Larry Page, arrête ses activités. Elle avait imaginé des sortes de « voitures volantes » à mi-chemin entre l’hélicoptère, le drone et l’avion. Mais, ça n’a pas pris.

C’est terminé pour les « voitures volantes » de Kitty Hawk. La société américaine a annoncé sur LinkedIn la fin de ses activités, le 21 septembre 2022. L’actualité de cette startup, fondée en 2017 et financée par Larry Page, se faisait plus rare ces derniers temps. Sa dernière activité publique remontait à janvier, avec la présence d’un de ses engins pour une conférence.

Le retrait de Kitty Hawk ne constitue pas une surprise : en cinq ans d’existence, l’entreprise n’est pas parvenue à concrétiser son rêve de transport aérien. Certes, elle a imaginé et conçu des prototypes, comme le Cora, le Flyer ou le Heaviside, mais l’étape de la production, en prévision d’une commercialisation, n’a jamais pu être atteinte.

Flyer
Flyer

Larry Page s’est progressivement désintéressé de Kitty Hawk

Selon Business Insider, une raison de la chute de Kitty Hawk est le désintérêt croissant que Larry Page a manifesté à l’égard du groupe. Des sources ont fait savoir au média qu’il était d’ailleurs le seul financeur de la startup tout au long de ses cinq ans d’existence.

[Lire la suite]