Marchés français ouverture 3 h 29 min
  • Dow Jones

    31 391,52
    -143,99 (-0,46 %)
     
  • Nasdaq

    13 358,79
    -230,04 (-1,69 %)
     
  • Nikkei 225

    29 471,16
    +62,99 (+0,21 %)
     
  • EUR/USD

    1,2090
    +0,0003 (+0,02 %)
     
  • HANG SENG

    29 587,74
    +491,88 (+1,69 %)
     
  • BTC-EUR

    40 712,38
    -128,10 (-0,31 %)
     
  • CMC Crypto 200

    987,32
    +0,67 (+0,07 %)
     
  • S&P 500

    3 870,29
    -31,53 (-0,81 %)
     

Cette startup espagnole propose des voyages spatiaux en ballon d'hélium

·2 min de lecture

Fondée en 2009 par Jose Mariano Lopez-Urdiales, la startup espagnole Zero 2 Infinity envisage d'envoyer des passagers à 40 kilomètres d'altitude grâce des ballons à hélium. Le voyage est programmé pour durer six heures, au départ de la région d'Andalousie, dans le sud de l'Espagne. L'ascension durera trois heures, tandis que deux heures seront consacrées à la flottaison dans l'espace, et une heure supplémentaire à la descente. L'idée est venue à Jose Mariano Lopez-Urdiales après avoir aidé son père astrophysicien à faire flotter des ballons d'hélium au seuil de l'espace, a-t-il déclaré à Sifted.

L'objectif de ce vol de 40 km est de permettre aux passagers de faire l'expérience de "l'effet de survol", leur permettant de ressentir le vide de l'espace, la courbure de la Terre et sa couleur bleue — le tout sans entrer dans l'espace lui-même, qui est à environ le double de la distance de la Terre, à 80 km. Pour l'atterrissage, la capsule contenant les passagers se détache du ballon d'hélium et atterrit avec un très grand parachute, selon son concepteur auprès de El Economista.

À lire aussi — L'atterrissage de Perseverance sur Mars, ce sont 'sept minutes de terreur'

Il a également souligné que le vol était complètement silencieux, ne produisait aucune émission de gaz à effet de serre et ne présentait pas de risque d'explosion. La société a déjà effectué un test en 2012 en envoyant un robot humanoïde à une altitude de 32 kilomètres. À l'époque, ils déclaraient vouloir offrir des heures de vol pour que les gens puissent vivre des périodes plus longues dans l'espace.

Ils ont effectué un autre test en 2017 en lançant un prototype composé d'un ballon et d'une fusée à une hauteur de 40 kilomètres, rapporte Phys.Org.

Zero 2 Infinity n'est pas la seule startup espagnole sur le marché du tourisme spatial. EOS-X Space, fondée par Kemel Kharbachi, explore un concept très similaire et prévoit de lancer son premier vol commercial en 2023. Jose Mariano Lopez-Urdiales a accusé Kemel Kharbachi (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Voyages aériens : vers plus de numérisation, mais pas encore de passeport vaccinal
Starlink autorisé en France, ce qu'il faut savoir sur l'internet de l'espace de SpaceX
Emmanuel Macron promet 1Md€ pour assurer la cybersécurité des sites sensibles
L'ADN le plus vieux au monde découvert sur des dents de mammouth
Le coronavirus va être injecté à des jeunes en bonne santé pour les besoins d'une étude