La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 068,59
    -125,57 (-1,75 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 229,56
    -70,05 (-1,63 %)
     
  • Dow Jones

    34 265,37
    -450,02 (-1,30 %)
     
  • EUR/USD

    1,1348
    +0,0031 (+0,27 %)
     
  • Gold future

    1 836,10
    -6,50 (-0,35 %)
     
  • BTC-EUR

    31 622,62
    +35,32 (+0,11 %)
     
  • CMC Crypto 200

    870,86
    +628,18 (+258,85 %)
     
  • Pétrole WTI

    86,29
    -0,61 (-0,70 %)
     
  • DAX

    15 603,88
    -308,45 (-1,94 %)
     
  • FTSE 100

    7 494,13
    -90,88 (-1,20 %)
     
  • Nasdaq

    13 768,92
    -385,10 (-2,72 %)
     
  • S&P 500

    4 397,94
    -84,79 (-1,89 %)
     
  • Nikkei 225

    27 522,26
    -250,67 (-0,90 %)
     
  • HANG SENG

    24 965,55
    +13,20 (+0,05 %)
     
  • GBP/USD

    1,3555
    -0,0045 (-0,33 %)
     

Comment la start-up Vertuoso s’ingénie pour évincer le plastique des océans

·1 min de lecture

Rien qu’en Méditerranée, 600.000 tonnes de déchets plastique sont déversées chaque année dans l’océan. À cela s’ajoutent tous les autres déchets déversés dans la nature et lavés par les eaux pluviales, comme les emballages, les particules de pneus, les sables et graviers issus des chantiers, etc. Tous ces déchets sont entraînés par l’eau lorsqu’il pleut et atterrissent inexorablement dans la mer où ils génèrent une importante pollution visuelle et chimique. « Et autant les eaux usées domestiques et industrielles sont prises en charge par le réseau d’assainissement, autant ces déchets urbains ne font l’objet d’aucune mesure spéciale », explique Benjamin Blanchard, cofondateur de la start-up tricolore Vertuoso, qui a conçu un système de piège pour empêcher cette catastrophe.

Une sorte de grand entonnoir où s’agrègent les déchets

Née en 2019, Vertuoso conçoit des réceptacles métalliques à placer sur les déversoirs, c’est-à-dire à l’endroit ou s’agrègent les cours d’eau avant de se déverser dans la mer. « Ces déversoirs sont un peu comme un grand entonnoir où s’accumulent tous les déchets urbains », illustre Benjamin Blanchard. Selon la taille des villes, leur population ou leur topographie, on compte ainsi entre un et cinq grands déversoirs par ville, où Vertuoso va venir déposer ses cages métalliques pour filtrer les déchets. « Nous analysons d’abord les endroits stratégiques où installer les cages en fonction du réseau d’eau pluviale et nous proposons la stratégie la plus adaptée », explique Romain Garcin, également cofondateur.

Benjamin Blanchard et Romain Garcin, cofondateurs de la start-up Vertuoso. © Vertuoso
Benjamin Blanchard et Romain Garcin, cofondateurs de la start-up Vertuoso. © Vertuoso

Un système de filtration simple mais efficace

Le réceptacle, d’un volume de 16 mètres carrés, possède des mailles comprises entre 5 et 12 millimètres en fonction des déchets à capter. Il est généralement ramassé tous les mois, ou après une grosse pluie par exemple. « Il ne faut pas attendre qu'il soit plein, cela pourrait empêcher la bonne filtration des...

> Lire la suite sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles