La bourse ferme dans 5 h 20 min
  • CAC 40

    6 732,85
    +56,95 (+0,85 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 121,59
    +4,97 (+0,12 %)
     
  • Dow Jones

    34 838,16
    -97,31 (-0,28 %)
     
  • EUR/USD

    1,1885
    +0,0008 (+0,07 %)
     
  • Gold future

    1 813,10
    -9,10 (-0,50 %)
     
  • BTC-EUR

    32 512,67
    -1 033,07 (-3,08 %)
     
  • CMC Crypto 200

    937,74
    -23,16 (-2,41 %)
     
  • Pétrole WTI

    71,84
    +0,58 (+0,81 %)
     
  • DAX

    15 584,34
    +15,61 (+0,10 %)
     
  • FTSE 100

    7 116,53
    +34,81 (+0,49 %)
     
  • Nasdaq

    14 681,07
    +8,39 (+0,06 %)
     
  • S&P 500

    4 387,16
    -8,10 (-0,18 %)
     
  • Nikkei 225

    27 641,83
    -139,19 (-0,50 %)
     
  • HANG SENG

    26 194,82
    -40,98 (-0,16 %)
     
  • GBP/USD

    1,3914
    +0,0031 (+0,22 %)
     

Cette start-up soutenue par Xavier Niel qui veut révolutionner le train de nuit

·2 min de lecture

PETITS POUCETS DU RAIL (3/3) - Il n’y a pas que l’italien Thello ou l’espagnol Renfe à s’intéresser à la libéralisation du rail en France depuis décembre 2020. Trois projets alternatifs tricolores sont sortis des cartons ces derniers jours avec l’objectif commun de reconquérir les lignes délaissées au fil des années par la SNCF. Focus sur le troisième : Midnight Trains, soutenue par Xavier Niel, la start-up qui veut lancer des « hôtels sur rails » entre Paris, Madrid, Barcelone et Venise.

Paris-Venise-Milan dans mais la liaison nocturne pourrait bien renaître d’ici 2024 : avec Midnight Trains, une start-up française qui veut partir à la conquête de la nuit en proposant des "hôtels sur rails" sur les grandes liaisons européennes au départ de Paris.

"Il existe une vraie demande émanant de la clientèle européenne, mais à condition d’offrir un service et un niveau de confort qui fassent préférer le train à l’avion", affirme Adrien Aumont. Cet autodidacte cofondateur de, s'attelle depuis un an et demi au lancement de son nouveau projet : établir un exploitant ferroviaire privé opérant entre Paris, Madrid, Barcelone et Venise. Date de lancement prévue : fin 2023, début 2024.

Xavier Niel dans le tour de table

Le projet peut paraitre un peu fou, sachant que le modèle économique des trains de nuit, sans subventions publiques, est difficile à trouver. Mais il a tout de même séduit du beau monde : , Pauline Duval, DG du groupe de promotion immobilière Duval, ou Jean Moueix, héritier de château Pétrus, présent dans les restaurants branchés parisiens et le négoce de grands crus de Bordeaux et de spiritueux. En coulisses, il y a également des experts du secteur. D'abord Odile Fagot, ancienne administratrice d’Eurostar et Franck Gervais, le directeur de Pierre et Vacances, ancien patron de Thalys. "C’est un projet de long court, prévient ce dernier, mais il est possible d’offrir une alternative à l’avion à condition d'y mettre les moyens en offrant un service de qualité".

C'est pour cela qu'il n’y aura que des compartiments privatifs et de vrais bars et restaurants à bord des Midnight Trains promettent ses concepteurs. “Les gens veulent de l’intimité et ne pas partager des cabines avec des inconnus. Ils veulent aussi de la sécurité et une bonne qualité de literie, détaille Adrien Aumont. Nous voulons aussi instaurer de la convivialité, pour redonner le goût au voyage, en offrant un vrai service de bar et restaurant." La condition sine qua non pour que les voyage[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles