Marchés français ouverture 48 min
  • Dow Jones

    33 999,04
    +18,72 (+0,06 %)
     
  • Nasdaq

    12 965,34
    +27,22 (+0,21 %)
     
  • Nikkei 225

    28 936,89
    -5,25 (-0,02 %)
     
  • EUR/USD

    1,0085
    -0,0007 (-0,07 %)
     
  • HANG SENG

    19 830,49
    +66,58 (+0,34 %)
     
  • BTC-EUR

    22 624,00
    -795,19 (-3,40 %)
     
  • CMC Crypto 200

    541,84
    -15,89 (-2,85 %)
     
  • S&P 500

    4 283,74
    +9,70 (+0,23 %)
     

Cette start-up propose des vêtements post-cancer du sein

DR

A 49 ans, Véronique Gonzalez lance une collection de vêtements destinés aux femmes traitées pour un cancer du sein.

"Je voulais partir sur un nom qui adresse un message positif après la maladie. L'idée avec 'Les Minettes en goguette', c'est de dire aux femmes traitées pour un cancer du sein qu'elles peuvent reprendre leur vie en mains et rebondir." Véronique Gonzalez a suivi une formation d'infographiste avant de travailler pendant vingt ans chez Ikea. A 49 ans, après avoir suivi une formation en stylisme à l'école Boulle à Paris, elle lance sa marque de vêtements haut de gamme. Cette dernière vient répondre au besoin des femmes qui ont dû subir une mastectomie d'apprivoiser leur nouveau corps, tout en retrouvant leur liberté de bouger afin de vivre en toute insouciance.

Tout a commencé par une histoire très personnelle. Atteinte en 2016 d'un cancer du sein, Véronique Gonzalez a subi une mastectomie sans reconstruction immédiate. Contrainte de porter des sous-vêtements compressifs pour supporter sa prothèse, elle cherche des vêtements adaptés à sa situation. En vain. Véronique Gonzalez ne déniche qu'un débardeur, "très bien pour rester à la maison", mais "rien pour reprendre le travail ou sortir", confie-t-elle. C'est lors d'un rendez-vous avec son oncologue, après avoir échangé avec d'autres patientes en salle d'attente, qu'elle se rend compte que la majorité des femmes traitées pour un cancer du sein bricolaient des vêtements qui leur étaient adaptés. "Quand nous sommes en rémission, la peau a une sensibilité différente, les cicatrices irritent, il est aussi difficile de gérer les kilos en trop, mais chacune gère dans son coin, car les proches ont aussi envie de passer à autre chose", souligne Véronique Gonzalez.

Lire aussi

"Libérer l'esprit"

Après une formation en 2020, elle a conçu avec une modéliste une collection de vêtements à partir de matières qui respectent la sensibilité de ses clientes. Par exemple, le soutien-gorge Alma est confectionné dans un tissu certifié Oeko-Tex 100 en fibres recyclées. Pareil pour le maillot de bain une pièce qui est aussi conçu dans un tissu[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles