Marchés français ouverture 16 min
  • Dow Jones

    34 639,79
    +617,75 (+1,82 %)
     
  • Nasdaq

    15 381,32
    +127,27 (+0,83 %)
     
  • Nikkei 225

    28 029,57
    +276,20 (+1,00 %)
     
  • EUR/USD

    1,1293
    -0,0013 (-0,11 %)
     
  • HANG SENG

    23 679,51
    -109,42 (-0,46 %)
     
  • BTC-EUR

    50 292,86
    -377,20 (-0,74 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 446,36
    +7,47 (+0,52 %)
     
  • S&P 500

    4 577,10
    +64,06 (+1,42 %)
     

La start-up Les Nouveaux Fermiers devient HappyVore pour promouvoir la viande végétale "made in France"

·2 min de lecture

Des produits visuellement et gustativement semblables à la viande… mais à base de protéines végétales. Un créneau qui se développe et sur lequel la start-up Les Nouveaux Fermiers fraîchement rebaptisée HappyVore compte devenir incontournable en misant sur une "french touch".

"Ils se sont trompés, c'est vraiment de la viande." Bien essayé. Les fondateurs des –rebaptisé HappyVore, ont-ils annoncé lors d'un événement mardi soir– n'hésitent pas à feindre la surprise en dégustant leurs propres produits pour mieux les mettre en valeur. Car la promesse de la jeune pousse créée en 2019 par Guillaume Dubois et Cédric Meston est bien celle-ci: proposer des produits qui ressemblent à de la viande, qui ont le goût de la viande… mais qui ne sont pas de la viande. Et il faut reconnaître que les nuggets végétaux possèdent tous les marqueurs de leurs équivalents à base de poulet: texture craquante à l'extérieur, fondante au cœur, le côté légèrement gras et salé.

Steaks végétaux mais aussi aiguillettes, merguez ou encore lardons –les derniers-nés de la marque– là encore à base de protéines végétales font aussi partie de l'offre de la start-up. Il faut dire que les nuggets, hachés ou encore saucisses sont . C'est bien plus facile de tromper le consommateur à coup d'épices sur des produits carnés déjà plus ou moins transformés que sur une entrecôte de qualité.

Un secteur en pleine croissance

Si le secteur du végétal est en plein essor –de nouveaux produits apparaissent régulièrement la marque Innocent a dernièrement lancé de nouvelles boissons 100% végétales– ce sont bien les produits imitant la viande qui cartonnent. La catégorie des "analogues de viande" devrait "s’envoler de 8% par an, générant près de 40 millions d’euros de chiffre d’affaires supplémentaire" d'ici à 2023, sur les ventes en grande distribution. que les alternatives végétales pourraient représenter 10% du marché mondial de la viande d'ici à 2030. C'est dire le potentiel de croissance. "Ce qui est en forte croissance", c'est ce qui ressemble à la viande", confirme Guillaume Dubois. Si la jeune pousse se refuse à dévoiler ses ventes –qui se chiffrent en millions d'euros, glisse-t-elle simplement–, elle se rengorge de les avoir multipliées "par 4 ou 5" entre 2020, début de la commercia[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles