La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 727,52
    +42,31 (+0,63 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 182,91
    +33,85 (+0,82 %)
     
  • Dow Jones

    35 294,76
    +382,20 (+1,09 %)
     
  • EUR/USD

    1,1606
    +0,0005 (+0,05 %)
     
  • Gold future

    1 768,10
    -29,80 (-1,66 %)
     
  • BTC-EUR

    52 950,76
    +3 308,37 (+6,66 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 464,06
    +57,32 (+4,07 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,66
    +1,35 (+1,66 %)
     
  • DAX

    15 587,36
    +124,64 (+0,81 %)
     
  • FTSE 100

    7 234,03
    +26,32 (+0,37 %)
     
  • Nasdaq

    14 897,34
    +73,91 (+0,50 %)
     
  • S&P 500

    4 471,37
    +33,11 (+0,75 %)
     
  • Nikkei 225

    29 068,63
    +517,70 (+1,81 %)
     
  • HANG SENG

    25 330,96
    +368,37 (+1,48 %)
     
  • GBP/USD

    1,3751
    +0,0074 (+0,54 %)
     

La start-up Legalstart ouvre un LBO

·2 min de lecture

Le champion européen de la legaltech se finance pour consolider sa position de leader. A l'inverse des récentes méga levées de fonds, ses dirigeants choisissent la voie de la modération pour ne pas être dilués et exécuter leur vision.

Legalstart fait partie de ces start-up qui ont su tirer profit de la crise. "Un verrou a sauté, nous avons cinq ans de digitalisation du marché", analyse Thimothée Rambaud, son directeur général. Et comme pour mieux l’affirmer, la reine des legaltech européenne, , annonce une opération de LBO, organisée par Isai Expansion présent au capital depuis 2019, qui renforce sa participation à cette occasion. Son financement est assuré avec ses deux fondateurs et dirigeants, Pierre Aïdan et Timothée Rambaud, par une dette apportée par Omnes. La valeur de l’opération avoisinerait les 100 millions d’euros, selon nos informations.

La voie de la sagesse

Fondée en 2014, la plateforme de services juridiques et administratifs en ligne connait une croissance robuste et régulière, de l’ordre de 70% par an. Son chiffre d’affaires atteint environ 25 millions d’euros. A l’opposé des méga levées de fonds réalisées ces dernières semaines par plusieurs pépites françaises, les fondateurs de Legalstart ont choisi la voie de la sagesse. "Le fait que des acteurs comme des fonds de dettes, qui ne s’intéressent pas habituellement à la tech, nous soutiennent, est pour nous un critère de succès tangible, explique Timothée Rambaud. Notre objectif est de garder le contrôle de l’entreprise et d’exécuter notre vision".

Avec plus de 300.000 clients entrepreneurs et quelque 2 millions de visites par mois, la start-up du 10e arrondissement parisien et ses 120 salariés accompagnent aujourd’hui 10% des entrepreneurs français. Deux fois plus qu'avant la crise sanitaire. Environ 30.000 d’entre eux sont des abonnés acceptant de payer entre 49 et 99 euros par mois pour accéder à ses services. Et le champ des possibles reste impressionnant, tant le marché français est colossal. Il existe quelque 3,2 millions de TPE, 300.000 entreprises se créent chaque année et autant disparaissent. Environ un million de sociétés changent de statut tous les ans, toutes sont des clientes potentielles de Legalstart.

Remonter la [...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles