La bourse ferme dans 1 h 1 min
  • CAC 40

    6 260,45
    +49,90 (+0,80 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 007,16
    +30,75 (+0,77 %)
     
  • Dow Jones

    33 990,52
    -146,79 (-0,43 %)
     
  • EUR/USD

    1,2013
    -0,0026 (-0,22 %)
     
  • Gold future

    1 784,90
    -8,20 (-0,46 %)
     
  • BTC-EUR

    45 426,02
    -1 081,61 (-2,33 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 273,16
    +30,11 (+2,42 %)
     
  • Pétrole WTI

    61,19
    -0,16 (-0,26 %)
     
  • DAX

    15 278,81
    +82,84 (+0,55 %)
     
  • FTSE 100

    6 915,31
    +20,02 (+0,29 %)
     
  • Nasdaq

    13 962,54
    +12,32 (+0,09 %)
     
  • S&P 500

    4 166,64
    -6,78 (-0,16 %)
     
  • Nikkei 225

    29 188,17
    +679,62 (+2,38 %)
     
  • HANG SENG

    28 755,34
    +133,42 (+0,47 %)
     
  • GBP/USD

    1,3838
    -0,0094 (-0,67 %)
     

Cette start-up aide à détecter le cancer du sein grâce à l'IA

·2 min de lecture

Sylvie Davila, l'une des 100 start-up sélectionnées cette année par Challenges, est la lauréate de notre Sommet des start-up et de l’innovation. Elle a créé en 2017 une société qui édite un logiciel permettant aux radiologues de mieux détecter les cancers du sein. Elle est l'invitée du Club entrepreneurs Challenges - Grant Thornton.

Challenges - Quelle solution proposez-vous pour aider à détecter le cancer du sein?

Sylvie Davila - C’est le premier cancer en termes de fréquence et de mortalité chez la femme. Lorsqu’il est détecté précocement, le taux de survie à cinq ans est de 90%, alors que pour un cancer métastasé, il est seulement de 20%. Nous avons créé un logiciel d’aide à la décision basé sur l’IA. Il permet aux radiologues de détecter le cancer du sein et de conforter leur diagnostic. C’est un second avis, sur place. Notre technologie brevetée enlève l’information inutile, physiologiquement normale, et ne laisse sur l’image que les zones potentiellement suspectes, à fort risque de malignité.

Combien en avez-vous vendu?

Nous avons déjà installé 15 licences en France, dans le privé et le public, auprès de quatre sites clients, et d’autres sites partenaires. Nous sommes référencés par l’UniHA, la centrale d’achat des hôpitaux publics, et avons un accord de distribution avec Fujifilm. L’objectif est de signer des partenariats avec d’autres fabricants de mammographes. En 2020, nous avons réalisé 132.000 euros de chiffre d’affaires et prévoyons 520.000 euros cette année. Nous vendons notre logiciel entre 30.000 et 45.000 euros, auxquels s’ajoutent des frais de maintenance annuels. Nous proposons aussi un abonnement à l’année, d’environ 15.000 euros.



Vous levez à présent des fonds…

pour soutenir notre stratégie d’innovation, et accélérer notre développement commercial, en France et à l’international. Nous avons déjà obtenu 2,5 millions d’euros de financement, dont 900.000 d’augmentation de capital auprès de business angels, d’écoles, et en crowdfunding. Nous avons aussi décroché un prêt garanti par l’Etat de 385.000 euros. Pour ce tour de table, nous privilégions à nouveau les business angels et le crowdfunding. Si je peux éviter les fonds, c’est mieux.

Pourquoi viser déjà l’international?

Les Etats-Unis pèsent 58% de notre marché et l’Europe, 25%. Cette année, nous attaquons la Sui[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi