La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 598,18
    +31,39 (+0,56 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 527,79
    +16,85 (+0,48 %)
     
  • Dow Jones

    29 910,37
    +37,90 (+0,13 %)
     
  • EUR/USD

    1,1970
    +0,0057 (+0,48 %)
     
  • Gold future

    1 788,10
    -23,10 (-1,28 %)
     
  • BTC-EUR

    14 688,59
    -21,05 (-0,14 %)
     
  • CMC Crypto 200

    333,27
    -4,23 (-1,25 %)
     
  • Pétrole WTI

    45,53
    -0,18 (-0,39 %)
     
  • DAX

    13 335,68
    +49,11 (+0,37 %)
     
  • FTSE 100

    6 367,58
    +4,65 (+0,07 %)
     
  • Nasdaq

    12 205,85
    +111,44 (+0,92 %)
     
  • S&P 500

    3 638,35
    +8,70 (+0,24 %)
     
  • Nikkei 225

    26 644,71
    +107,40 (+0,40 %)
     
  • HANG SENG

    26 894,68
    +75,23 (+0,28 %)
     
  • GBP/USD

    1,3314
    -0,0042 (-0,32 %)
     

Starlink, le service d'accès à internet de SpaceX, devrait être lancé en Europe début 2021

·2 min de lecture

Elon Musk l’a annoncé sur Twitter : SpaceX pourrait permettre aux Européens de tester son projet Starlink, qui permet un accès à internet haut débit par satellite, d'ici février prochain, dès que la société aura obtenu “les autorisations préalables” de chaque pays. Le DG de SpaceX, a déclaré lundi que "plusieurs milliers" d'invitations supplémentaires pour la “bêta publique” de Starlink seraient envoyées dans les prochains jours aux Etats-Unis. Ces invitations permettent aux internautes de tester la version d’essai de ce service afin de pouvoir repérer d’éventuels bugs avant sa commercialisation.

La version quasi-finalisée de Starlink a été lancée Outre-Atlantique le 26 octobre dans le nord des Etats-Unis et le sud du Canada, où SpaceX dispose d'une meilleure couverture satellite. Certains de ses premiers utilisateurs font déjà état d’un débit extrêmement rapide, de plus de 160 mégabits par seconde (Mbps).

A lire aussi —Elon Musk affirme que la constellation Starlink n'aura 'pas la moindre incidence sur les découvertes astronomiques'

Le milliardaire a annoncé sur Twitter que Starlink serait testé en Europe “quand [SpaceX] aur[ait] la permission de chaque pays. J’aurai sûrement leur approbation définitive (après plusieurs étapes de validation) aux alentours de février/mars”, a-t-il ajouté.

La Floride pourrait recevoir la version bêta publique en janvier, a-t-il assuré, ajoutant que "les États de latitude plus basse ont besoin de plus de satellites en position".

En réponse au tweet d’un de ses followers, le Sud-africain a déclaré que les Indiens pourraient eux aussi se connecter “en cours d’année prochaine”, à condition que leur pays autorise également l’implantation de cette nouvelle technologie.

SpaceX n'a pas encore communiqué le nombre d’utilisateurs participant à la version d’essai de Starlink. En juin, la société avait déclaré que près de 700 000 personnes à travers les États-Unis avaient demandé à la tester, selon CNBC. SpaceX avait envoyé un email le 26 octobre (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Les enfants et le Covid-19 en 4 questions-réponses
Voici ce que des sociétés privées imaginent pour remplacer l'ISS en fin de vie
UberEats, Deliveroo... 9 choses que les livreurs indépendants rêvent de dire aux clients
La fortune de Jack Ma chute de 3 Mds $ suite au report de l'introduction en Bourse d'Ant Group
Free mobile, Cdiscount mobile : 2 forfaits en promotion à partir de 3,99 euros