La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 612,76
    -21,01 (-0,32 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 089,30
    -27,47 (-0,67 %)
     
  • Dow Jones

    34 935,47
    -149,06 (-0,42 %)
     
  • EUR/USD

    1,1872
    -0,0024 (-0,20 %)
     
  • Gold future

    1 812,50
    -18,70 (-1,02 %)
     
  • BTC-EUR

    35 584,81
    +142,27 (+0,40 %)
     
  • CMC Crypto 200

    955,03
    +5,13 (+0,54 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,81
    +0,19 (+0,26 %)
     
  • DAX

    15 544,39
    -96,08 (-0,61 %)
     
  • FTSE 100

    7 032,30
    -46,12 (-0,65 %)
     
  • Nasdaq

    14 672,68
    -105,59 (-0,71 %)
     
  • S&P 500

    4 395,26
    -23,89 (-0,54 %)
     
  • Nikkei 225

    27 283,59
    -498,83 (-1,80 %)
     
  • HANG SENG

    25 961,03
    -354,29 (-1,35 %)
     
  • GBP/USD

    1,3908
    -0,0050 (-0,35 %)
     

Starlink bientôt disponible partout dans le monde

·2 min de lecture

Après l’annonce de l’accès au service Starlink en version bêta pour de nombreux territoires, dont la France, SpaceX devrait finaliser sa couverture mondiale en septembre selon Gwynne Shotwell, la présidente de la société. À cette échéance, le seul frein ne pourra être que réglementaire. Pour le moment, le service compterait déjà près de 100.000 abonnés et 500.000 personnes ont déjà passé des précommandes comme l’expliquait Futura le mois dernier.

Depuis les débuts du programme, au cours de 28 lancements, 1.800 satellites ont été envoyés et ils sont en train d’atteindre leur orbite progressivement. C’est justement à partir de septembre qu’ils devraient tous être en place et opérationnels. Si SpaceX parvient à tenir son calendrier — et même aller au-delà, puisqu’il tablait sur 200 satellites de moins pour la même échéance —, c’est aussi grâce à un coup de pouce de l’agence de régulation des communication américaine (FCC).

Un coup de pouce de l’agence américaine des télécom

L’agence a permis à SpaceX de placer certaines de ses satellites sur une orbite plus basse que celle prévue afin de couvrir un plus grand nombre de personnes. Cela ne s’est pas fait tout seul, mais avec le soutien d'une subvention de 885 millions de dollars pour aider Starlink à donner un accès très haut débit à 35 États des États-Unis. En attendant, les premiers clients de Starlink publient régulièrement des photos de la mise en place de leur antenne parabolique sur Reddit. D'ailleurs, il apparait que les fortes températures dans certains territoires aux États-Unis empêchent parfois le système de réception de fonctionner.

Rappelons qu’en France, le service est disponible en version bêta moyennant un abonnement mensuel de 99 euros et l’acquisition pour 499 euros d’un système de réception. Pour cette version bêta, le débit est pour le moment annoncé entre 50 et 150 Mbps avec une latence comprise entre 20 et 40 millisecondes. Mais,comme le nom de cette bêta l’annonce, « c’est mieux que rien » (Better...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles