La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 703,22
    -80,67 (-1,39 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 636,44
    -48,84 (-1,33 %)
     
  • Dow Jones

    30 932,37
    -469,64 (-1,50 %)
     
  • EUR/USD

    1,2088
    -0,0099 (-0,81 %)
     
  • Gold future

    1 733,00
    -42,40 (-2,39 %)
     
  • BTC-EUR

    39 269,59
    +914,43 (+2,38 %)
     
  • CMC Crypto 200

    912,88
    -20,25 (-2,17 %)
     
  • Pétrole WTI

    61,66
    -1,87 (-2,94 %)
     
  • DAX

    13 786,29
    -93,04 (-0,67 %)
     
  • FTSE 100

    6 483,43
    -168,53 (-2,53 %)
     
  • Nasdaq

    13 192,35
    +72,92 (+0,56 %)
     
  • S&P 500

    3 811,15
    -18,19 (-0,48 %)
     
  • Nikkei 225

    28 966,01
    -1 202,26 (-3,99 %)
     
  • HANG SENG

    28 980,21
    -1 093,96 (-3,64 %)
     
  • GBP/USD

    1,3921
    -0,0091 (-0,65 %)
     

Starlink autorisé en France, ce qu'il faut savoir sur l'internet de l'espace de SpaceX

·2 min de lecture

Elon Musk se rapproche de plus en plus de la réalisation de son rêve de créer un Internet super rapide dans le monde entier, qui rayonne des satellites en orbite vers la Terre. Au cours des deux dernières semaines, l'Internet Starlink de SpaceX a atteint plus de 10 000 utilisateurs dans le monde et a commencé à offrir des pré-commandes de 99 dollars (81,75 euros) du service à plus de pays et de villes à l'échelle mondiale.

Le test bêta public de Starlink, connu sous le nom de "Better Than Nothing Beta", a été lancé en octobre et a connu un grand succès auprès des habitants des régions reculées du nord des États-Unis, où il a été déployé pour la première fois. Jeudi 18 février, les autorités françaises ont donné leur feu vert à Starlink pour opérer en France, et officiellement accordé les fréquences des petits terminaux qui serviront aux futurs clients à accéder à un internet à haut débit fourni par des milliers de satellites de la société d'Elon Musk.

A lire aussi — SpaceX a envoyé 143 satellites dans l'espace, un record

SpaceX construit un vaste réseau Internet par satellite dans l'espace appelé Starlink. L'entreprise aérospatiale a lancé son premier lot de satellites Starlink en orbite en mai 2019. Aujourd'hui, plus de 1 000 satellites en fonctionnement sont prêts pour ce service. L'objectif est d'avoir jusqu'à 42 000 satellites en orbite d'ici la mi-2027.

Les satellites sont attachés au sommet de la fusée Falcon 9 de SpaceX qui les met en orbite, ce qui permet de lancer 60 satellites à chaque fois. L'objectif est de créer un système à haut débit généré par des satellites qui enveloppent la Terre et fournissent l'internet aux personnes, notamment dans les zones rurales sans connexion.

L'abonnement à la version bêta est actuellement de (81,75 euros) par mois. Il faut ajouter 499 dollars (411,67 euros) pour le kit Starlink, qui comprend un trépied de montage, un routeur WiFi et un terminal pour se connecter aux satellites.

Lundi, la société a commencé à proposer des précommandes (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

SpaceX : une femme ayant survécu à un cancer vient d'être sélectionnée pour aller dans l'espace
Voici Rob, le robot barman avec qui papoter en 8 langues sur le nouveau bateau de MSC Cruises
Comment les mineurs de bitcoin ont-ils gagné 1 Md$ en janvier ?
WhatsApp : vous ne pourrez plus envoyer de messages après le 15 mai si vous refusez sa nouvelle politique
Voici 14 faits peu connus sur les débuts d'Amazon, qui ne devait pas s'appeler comme ça