Publicité
Marchés français ouverture 5 h 43 min
  • Dow Jones

    39 853,87
    -504,23 (-1,25 %)
     
  • Nasdaq

    17 342,41
    -654,99 (-3,64 %)
     
  • Nikkei 225

    38 190,18
    -964,67 (-2,46 %)
     
  • EUR/USD

    1,0844
    0,0000 (-0,00 %)
     
  • HANG SENG

    17 311,05
    0,00 (0,00 %)
     
  • Bitcoin EUR

    59 641,98
    -1 126,63 (-1,85 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 342,29
    -23,60 (-1,73 %)
     
  • S&P 500

    5 427,13
    -128,61 (-2,31 %)
     

Starbucks : le choix surprenant de la chaîne de café pour ses recettes d'automne

Wikimedia Commons

C'est une véritable révolution qui se profile chez Starbucks. En effet, la majorité des breuvages proposés par la marque pour la saison automne seront des boissons froides, indiquent Les Échos le 24 août. Ce choix stratégique s'explique par l'engouement des jeunes générations pour les boissons glacées. Les jeunes considèrent les boissons froides à base de café comme plus rafraîchissantes, savoureuses et gourmandes que le café chaud. De plus, la personnalisation infinie de ces boissons en fait de parfaites photos à publier sur les réseaux sociaux.

Les cafés froids ne cessent de gagner en popularité. Au dernier trimestre, leurs ventes ont augmenté de 13 % par rapport à l'année dernière. Ces derniers représentent désormais 75 % des ventes chez Starbucks, contre environ 50 % il y a cinq ans. Et les mousses froides - qui peuvent être rajoutées en option - font partie des personnalisations qui enregistrent la croissance la plus rapide. "Le froid est un moteur de croissance clé pour nous", explique à Bloomberg Thomas Prather, vice-président marketing chez Starbucks. "Il s'agit simplement de suivre le client", précise-t-il.

L'intérêt financier est d'autant plus évident pour Starbucks que les boissons froides sont généralement plus chères et offrent de nombreuses options payantes telles que les sirops sucrés, les expressos supplémentaires et les sauces. Ces ajouts représentent ainsi une activité d'un milliard de dollars pour la marque. Starbucks entend poursuivre cette tendance en facturant (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite