Marchés français ouverture 3 h 24 min
  • Dow Jones

    34 053,94
    -39,02 (-0,11 %)
     
  • Nasdaq

    12 200,82
    +384,50 (+3,25 %)
     
  • Nikkei 225

    27 496,71
    +94,66 (+0,35 %)
     
  • EUR/USD

    1,0894
    -0,0017 (-0,15 %)
     
  • HANG SENG

    21 558,22
    -400,14 (-1,82 %)
     
  • BTC-EUR

    21 620,46
    -469,71 (-2,13 %)
     
  • CMC Crypto 200

    536,83
    -8,49 (-1,56 %)
     
  • S&P 500

    4 179,76
    +60,55 (+1,47 %)
     

Stagflation: ce nouveau défi qui attend les entreprises en 2023 après l'inflation

2023, Le monde qui vient (8/53). Dans un monde bousculé par la hausse des prix, la baisse de pouvoir d'achat et les demandes d'augmentation des salaires, les entreprises devront cette année composer avec un mélange toxique de coûts élevés et de demande faible.

Géopolitique en effervescence, guerre ouverte, pandémie mondiale: tous ceux qui ont dirigé une entreprise à travers les hauts et les bas des années 2020 ont probablement le sentiment d'avoir tout vu. Et pourtant ils doivent se préparer à combattre un nouvel adversaire: le monstre bicéphale de l'inflation élevée et de la stagnation économique, la stagflation puisqu'il faut l'appeler par son nom. Cette effrayante créature est apparue pour la dernière fois dans les années 1970, bien avant que la plupart des dirigeants d'entreprise actuels ne posent le pied sur le premier barreau de leur carrière. Comment doivent-ils réagir?

Les compagnies doivent déjà affronter une inflation galopante. Les prix des actions ont chuté en 2022 lorsque les entreprises ont dû annoncer l'une après l'autre des coupes sévères dans leurs dépenses. Dans la zone euro, les prix à la production ont explosé à un rythme annuel de plus de 40% à la suite d'augmentations ahurissantes du prix de l'énergie. Et pourtant, alors que les coûts s'envolaient, la demande des consommateurs demeurait forte, toujours soutenue par les généreuses mesures de relance budgétaire adoptées pendant la pandémie. Cela a aidé les bénéfices des entreprises américaines à atteindre, en part du PIB, un niveau record durant l'année 2022.

La frénésie avec laquelle l\'Europe a cherché à importer du GNL a fait exploser le prix mondial du gaz.
La frénésie avec laquelle l\'Europe a cherché à importer du GNL a fait exploser le prix mondial du gaz.

Marges sous double pression

En 2023, les dirigeants d'entreprise vont avoir la redoutable tâche de défendre ces marges de profit astronomiques face à deux types de pression. La première sera celle de la persistance de coûts élevés. Même si les prix de l'énergie cessent de grimper aussi vite qu'aujourd'hui, ils resteront à un niveau élevé, tout comme les salaires et autres coûts. Et par ailleurs le "ver solitaire géant de l'inflation", selon la définition du célèbre investisseur Warren Buffett, risque d'engloutir des dollars originellement destinés à l'investissement. Les entreprises vont devoir dépenser plus pour leurs stocks et leurs comptes fournisseurs simplement pour maintenir un niveau donné[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi