Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 167,50
    -20,99 (-0,26 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 064,14
    -8,31 (-0,16 %)
     
  • Dow Jones

    40 003,59
    +134,21 (+0,34 %)
     
  • EUR/USD

    1,0872
    +0,0002 (+0,02 %)
     
  • Gold future

    2 419,80
    +34,30 (+1,44 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 698,78
    +159,27 (+0,26 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 366,56
    -7,28 (-0,53 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,00
    +0,77 (+0,97 %)
     
  • DAX

    18 704,42
    -34,39 (-0,18 %)
     
  • FTSE 100

    8 420,26
    -18,39 (-0,22 %)
     
  • Nasdaq

    16 685,97
    -12,35 (-0,07 %)
     
  • S&P 500

    5 303,27
    +6,17 (+0,12 %)
     
  • Nikkei 225

    38 787,38
    -132,88 (-0,34 %)
     
  • HANG SENG

    19 553,61
    +177,08 (+0,91 %)
     
  • GBP/USD

    1,2706
    +0,0035 (+0,28 %)
     

Stade de France : le PSG va répondre à l'appel d'offres

Paris2024

Le Paris Saint-Germain pourrait-il quitter le Parc des Princes ? Si l'idée semblait impensable il y a encore quelques années, elle refait surface depuis que le club de la capitale et la Mairie de Paris se déchirent sur le dossier de la mythique enceinte parisienne. Ainsi, selon L'Équipe, le champion de France en titre pourrait déposer une offre pour s'offrir l'enceinte de 80 000 places, dont le prix est estimé à 600 millions d'euros.

Le Stade de France, basé à Saint-Denis, verra sa concession actuelle s'achever le 1ᵉʳ juillet 2025, et les pouvoirs publics semblent vouloir trouver un repreneur avant cette date. L'Etat a publié le 7 mars deux appels d’offres. Le premier porte sur la cession du stade et l’autre sur une nouvelle concession. Les parties intéressées ont jusqu'au 27 avril pour déposer une offre, selon des documents consultés par l’AFP.

Depuis que le Paris Saint-Germain est en froid avec la Ville de Paris au sujet du rachat du Parc des Princes, le club étudie toutes les options qui s’offrent à lui, y compris celle de l’achat d’un terrain où pourrait naître un tout nouveau stade. Depuis plusieurs mois, Anne Hidalgo et ses équipes refusent de céder le Parc des Princes alors que le PSG souhaite l'acquérir pour y effectuer des travaux d'agrandissement (environ 58 000 places contre 47 000 aujourd'hui) et de modernisation.

Le PSG juge ces changements indispensables pour pouvoir se doter d'un outil qui lui permettra de générer plus de revenus. Néanmoins, si le Stade de France (...)

PUBLICITÉ

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Guide Michelin : voici le coût de la cérémonie pour l'Alsace
Réforme des retraites : trois villes jugées à risque alors qu'un million de manifestants sont attendus
Plusieurs agences bancaires vandalisées lors de la manifestation du 8 mars à Paris
Une nouvelle estimation du nombre de particules plastiques dans les océans s'avère alarmante
Une tornade fait de sérieux dégâts dans un village de la Creuse