La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 169,41
    +3,69 (+0,06 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 978,84
    +1,01 (+0,03 %)
     
  • Dow Jones

    33 800,60
    +297,03 (+0,89 %)
     
  • EUR/USD

    1,1905
    -0,0016 (-0,13 %)
     
  • Gold future

    1 744,10
    -14,10 (-0,80 %)
     
  • BTC-EUR

    50 141,52
    -1 515,52 (-2,93 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 235,89
    +8,34 (+0,68 %)
     
  • Pétrole WTI

    59,34
    -0,26 (-0,44 %)
     
  • DAX

    15 234,16
    +31,48 (+0,21 %)
     
  • FTSE 100

    6 915,75
    -26,47 (-0,38 %)
     
  • Nasdaq

    13 900,19
    +70,88 (+0,51 %)
     
  • S&P 500

    4 128,80
    +31,63 (+0,77 %)
     
  • Nikkei 225

    29 768,06
    +59,08 (+0,20 %)
     
  • HANG SENG

    28 698,80
    -309,27 (-1,07 %)
     
  • GBP/USD

    1,3706
    -0,0029 (-0,21 %)
     

Stéphane Richard, le PDG d'Orange, va-t-il être nommé à la tête du port de Marseille?

·2 min de lecture

ENQUÊTE - Le nom de Stéphane Richard circule dans la cité phocéenne depuis près de deux mois pour prendre la présidence du port de Marseille. Ce qui intéresse le gouvernement? Sa stature internationale et son expertise sur la digitalisation. A Marseille, son influence nationale et son ancrage local lui attirent toutes les faveurs. Pourtant, l'Etat actionnaire tarde à prendre une décision...

Mais où est ? Il y a quelques semaines, un journal local marseillais, Gomet’, annonçait sa nomination imminente au poste de président du conseil de surveillance du Grand port maritime de Marseille (GPMM). Sa candidature devait être proposée et votée dans la foulée le 28 février lors de la réunion trimestrielle de ce conseil, deux mois après le décès brutal de son ancien président, Jean-Marc Forneri, également fondateur de Bucéphale Finance.

Le conseil de février a eu lieu mais… rien ne s’est passé. Le nom de Stéphane Richard n’a pas été mentionné. Depuis, l’intérim continue d’être assuré par Elizabeth Ayrault, présidente du directoire de la compagnie nationale du Rhône et jusque-là vice-présidente du GPMM. En revanche, le plan stratégique prévu de longue date a été voté et il engage le port pour les dix ans à venir. Il a bien fallu avancer, le GPMM ayant plus souffert de la pandémie que ses homologues d'Europe du Nord, Anvers et Rotterdam en tête.

Marseillais de coeur

L’idée de la candidature de Stéphane Richard à la présidence du port marseillais vient, à l’origine, du ministre délégué chargé des Transports, . C’est lui qui a appelé Stéphane Richard pour lui en parler et recevoir son accord. Le ministre avait la conviction d’avoir le candidat idéal : capable de développer la digitalisation du port, maîtrisant les problématiques d’interconnexion et ayant l’habitude de la compétition internationale. Sans oublier l’ancrage local du patron d’Orange.

Stéphane Richard est en effet marseillais de cœur, sinon d’origine : il y a vécu toute son adolescence et il y réside encore le week-end. Il connaît bien la ville, ses rouages et ses réseaux. PDG d’ depuis 2009, il a apaisé une entreprise traumatisée par une vague sans précédent de suicides, "alors les relations sociales difficiles, il les connaît et serait capable de dialoguer avec les syndicats du port, réputés sévères", assure un proche. Son expérience – modeste - dans les transports (il a dirigé Veolia Transports qu[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi