La bourse est fermée
  • Dow Jones

    30 970,07
    +155,81 (+0,51 %)
     
  • Nasdaq

    13 191,41
    +192,90 (+1,48 %)
     
  • Nikkei 225

    28 633,46
    +391,25 (+1,39 %)
     
  • EUR/USD

    1,2127
    +0,0044 (+0,36 %)
     
  • HANG SENG

    29 642,28
    +779,51 (+2,70 %)
     
  • BTC-EUR

    30 227,10
    +54,11 (+0,18 %)
     
  • CMC Crypto 200

    724,57
    +9,37 (+1,31 %)
     
  • S&P 500

    3 802,61
    +34,36 (+0,91 %)
     

Stéphane Richard est "à portée d'engueulades de Martine Aubry"

·2 min de lecture

A Lille, Stéphane Richard se souvient avoir lancé la 4G, puis la 5G avec Martine Aubry. "Les élections municipales sont passées par là. Le bon sens reviendra, je suis confiant. Comme son père Jacques Delors, je suis à portée d'engueulades, et, tous les jours, je m'attache à traiter des cas particuliers qui nous remontent de toutes provenances".

Stéphane Richard est « à portée d'engueulades de Martine Aubry »

Il n'est pas inquiet, mais alors pas du tout, Stéphane Richard, le PDG d'Orange, des positions anti-5 G, parfois radicales, des maires écologistes ou socialistes de plusieurs grandes villes. Les raisons de son optimisme ? Il les confie ce matin dans les coulisses de RTL, où il est venu plaider « les qualités, notamment écologiques », de cette technologie. A l'écouter les vertus de la 5 G sont telles qu'autour des cités vertes ou roses rétives comme Lyon, Nantes ou Bordeaux, « les communautés urbaines se bousculent pour installer des relais ». Ainsi à Grenoble, « les communes alentour s'équipent ». Idem pour Rennes, « une capitale des télécoms qui sera entraînée dans le mouvement ».

A Lille, Stéphane Richard se souvient avoir lancé la 4G, puis la 5G avec Martine Aubry. « Les élections municipales sont passées par là. Le bon sens reviendra, je suis confiant. Comme son père Jacques Delors, je suis à portée d'engueulades, et, tous les jours, je m'attache à traiter des cas particuliers qui nous remontent de toutes provenances. Ça fait partie du travail. Les clients doivent pouvoir s'adresser au PDG. »

L'affaire Odile Jacob secoue le monde agricole

A Versailles, le tribunal administratif rejette les requêtes visant à annuler un permis de construire sur la commune d'Adain-ville (Yvelines). Les magistrats ont particulièrement motivé leur décision, puisque, fait inhabituel dans ce genre d'affaires courantes, l'ordonnance s'étale sur 23 pages. C'est sans doute la qualité des requérants qui explique un tel zèle : Avec deux autres riverains, Odile Jacob, conseillée par l'avocate et ex-ministre de l'Environnement Corinne Lepage, mène un combat juridique contre le maire du village et un éleveur de bovins et de chevaux, qui veut s'installer à 500 mètres de sa maison.

L'éditrice parisienne et fille de Nobel dénonce tout à la fois l'implantation d'un « grand centre équestre à but commercial » , la « pollution des sols [...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi